En direct

MEDAD: grand remue-ménage dans l'administration
- ©

MEDAD: grand remue-ménage dans l'administration

Defawe Philippe |  le 12/12/2007  |  SantéEntreprisesCollectivités locales

Décidée au plus haut niveau de l'Etat, la création d'un grand ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement Durables (MEDAD) mariant l'Equipement et l'Environnement se concrétise au niveau de l'administration. Sa nouvelle architecture recèle trois grandes nouveautés: la création d'un commissariat général au développement durable, la réduction de moitié du nombre de direction générales thématiques, la fusion du CGPC et de l'Inspection générale de l'environnement.

Les "Ponts", véritable citadelle, vont être fondus au sein d'un Conseil général de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables dans lequel ils rejoindront l'Inspection générale de l'environnement. Le ministre Jean-Louis Borloo l'a annoncé le 4 décembre à l'occasion d'une remise de décoration à Claude Martinand, vice-président du Conseil général des Ponts et Chaussées (CGPC).
Mais le mariage ne s'arrêtera pas là. Le "Bulletin Quotidien" révélait en fin de semaine dernière la nouvelle architecture du ministère, informations confirmées depuis. Ainsi, il sera doté d'un Secrétariat général qui coordonnera notamment les ressources humaines et les moyens budgétaires. Actuellement, Didier Lallement, un préfet qui fut notamment directeur de cabinet de Dominique Perben lors de son passage à l'Equipement, assure depuis octobre l'intérim du secrétariat général du ministère des Transports, de l'Aménagement du territoire, du Tourisme et de la Mer et du ministère de l'Ecologie et du Développement et de l'Aménagement Durables.

L'administration comportera plusieurs directions:
-une direction générale chargée de la gestion des moyens humains et matériels
-une direction générale des affaires internationales.
-une direction chargée du fonctionnement et de la modernisation du ministère chargée des services centraux, déconcentrés, des établissements et des écoles
-une direction des affaires juridiques, qui va être crée
-une direction de la communication
-un service "sécurité défense"
Mais surtout, un commissariat général au développement durable devrait être créé. Il serait chargé de définir et de porter la stratégie du ministère et du suivi du Grenelle de l'Environnement. Il pourrait être confié à Michèle Pappalardo, la présidente de la ADEME. Le commissariat serait assisté d'un conseil et d'une direction.
Enfin, 5 directions générales thématiques, à la place des 12 actuelles:
-une direction générale de l'énergie et du climat chargée de la politique en matière de lutte contre les changements climatiques.
-une direction générale des infrastructures et des transports intermodaux
-une direction générale de l'aviation
-une direction générale des ressources, des territoires et des habitats
-une direction générale des risques sanitaires technologiques et naturels.
Enfin, trois services interministériels seraient mis à la disposition de Jean-Louis Borloo: la délégation interministérielle à la sécurité routière, la DIACT (aménagement et compétitivité des territoires) et le secrétariat général à la mer.
FV

Commentaires

MEDAD: grand remue-ménage dans l'administration

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur