En direct

Maxéville Un calendrier Robien pour les 35 heures

stephane getto |  le 02/05/1998  |  Meurthe-et-MosellePME du BTPFrance Collectivités localesTravaux sans tranchée

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Meurthe-et-Moselle
PME du BTP
France
Collectivités locales
Travaux sans tranchée
Entreprises
Valider

Une annualisation du temps de travail permet à l'entreprise Soloroute de préserver l'emploi.

Un an après l'application de la loi Robien, l'entreprise de travaux publics Soloroute, implantée à Maxéville, près de Nancy, a réussi à mettre en place une réduction du temps de travail qui ne pénalise pas son organisation.

« Nous y sommes parvenus grâce à l'annualisation. Dans notre secteur, une réduction hebdomadaire aurait été suicidaire », déclare Daniel Perez, directeur de cette petite et moyenne entreprise.

Soloroute a sauvegardé huit emplois sur 83 salariés, grâce à l'application depuis le 1er avril 1997 du volet défensif de la loi. Moyennant une réduction du temps de travail de 10 %, elle bénéficie d'une exonération des cotisations Urssaf de 40 %, la première année, et de 30 % les deux suivantes. Les onze salariés de l'encadrement disposent désormais de vingt-trois jours supplémentaires de congés payés. Pour le personnel d'exploitation, l'entreprise a mis sur pied un « calendrier Robien » qui définit les semaines et les jours chômés afin d'atteindre 1 593 heures de travail par personne au 31 décembre.

En fonction du carnet de commandes, la direction a désigné quatre « semaines Robien » où aucun salarié d'exploitation ne travaille. Des « vendredis Robien » et des « ponts Robien » complètent le dispositif. Chaque employé reçoit ce calendrier en début d'année. Les semaines « Robien » peuvent éventuellement se décaler à condition de prévenir le personnel suffisamment à l'avance.

« Cette organisation demande une planification accrue. Et un effort de pédagogie auprès de certains clients qui s'étonnent de ne voir personne sur les chantiers durant les semaines Robien », déclare Daniel Perez.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil