Matériels de BTP : un souffle de reprise toute relative
Un souffle de reprise dont tous les matériels n'ont pas profité de la même façon. - © © JCB

Matériels de BTP : un souffle de reprise toute relative

Frédérique Vergne Frédérique Vergne |  le 09/07/2010  |  Matériel de chantierEntreprisesConjonctureInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Matériel de chantier
Entreprises
Conjoncture
International
Valider

Après avoir connu une débâcle en 2009, les matériels de BTP enregistrent sur le premier semestre un soupçon de hausse. Cependant, l'absence de visibilité sur la fin de l'année ne laisse pas la place à l'optimisme.

La reprise tant espérée n'a finalement pas encore eu lieu. Au premier semestre 2010, les ventes ont certes augmenté par rapport à la même période de 2009, atteignant 4970 unités contre 3 900, mais cette hausse de 19% ne peut faire oublier la chute de 63% des ventes de l'année dernière. « On a touché le fond, le pire est derrière nous et même si les chiffres positifs montrent qu'il y a une reprise technique, la situation n'est toutefois pas au mieux, précise Alain Rosaz, Président du Seimat (Syndicat des Entreprises Internationales de Matériels de Travaux Publics, Mines et Carrières, Bâtiment et levage).
Pour autant, tous les matériels n'ont pas profité de cette hausse de la même manière. Ceux qui ont incontestablement tiré leur épingle du jeu, ce sont les tombereaux articulés, les pelles et les chargeuses. A l'inverse, les ventes des chargeuses pelleteuses continuent à diminuer avec une baisse de 11% ; ce marché de prédilection des petits entrepreneurs, arrivé à maturité, se voit grignoter des parts de marché par les mini pelles, lesquelles, avec 2 286 unités, progressent de 29% (contre - 65% en 2009) ; cette résistance est liée aux loueurs qui ont réinvesti dans le renouvellement de leurs matériels après avoir diminué leur flotte pour abaisser leurs coûts fixes. «En juillet, les loueurs ont réalisé 80% de leurs achats, on ne s'attend donc pas à des prochains achats de volumes », regrette Alain Rosaz.
Quant aux commandes, elles ont augmenté de 40% au premier semestre (contre -50% sur la même période 2009). Cependant, l'absence de visibilité est telle, selon le Seimat, qu'il est difficile de prévoir la situation au second semestre, sinon d'avancer un « +10% », chiffre (1) toutefois incertain.

Absence de visibilité

L'incertitude est donc de mise et les signes ne sont pas forcément encourageants du côté des clients des constructeurs : absence de soutien des banques sur l'investissement des entreprises, risques de faillite, jusqu'à maintenant épargnée, plans d'investissement retardés de la part des collectivités et bagarre sur les prix de location. Le développement de l'activité ne pourra pas non plus compter sur le démarrage des grands travaux, qui représentent souvent une bouffée d'oxygène pour les entreprises, car pour la plupart reportés, ils n'auront d'effets qu'à plus long terme.
Les maîtres d'œuvre, par la voix de la FNTP ont d'ailleurs revu à la baisse leurs prévisions d'activité pour 2010. Ils anticipent un nouveau recul du chiffre d'affaires de 3% en 2010, la crise de l'euro ayant eu un impact moral sur l'optimisme des acteurs et stoppant le début de reprise constatée en mars -avril.
Face à cette nébuleuse, les adhérents du Seimat craignent pour leurs réseaux de distribution, sachant qu'au moment de la reprise de l'activité, ces derniers joueront un rôle fondamental. Le syndicat attire l'attention des Pouvoirs Publics sur les éventuelles réductions d'effectifs.

Retard de livraison

Paradoxe d'une situation un peu folle, alors que les constructeurs restent sur des volumes faibles, ils rencontrent des problèmes de livraison.
Après une année 2009 où l'investissement en matériels a servi de variable d'ajustement aux opérateurs, les usines de production ont majoritairement absorbé le choc en baissant leurs capacités de production (chômage technique, baisse des effectifs). Et la relance des chaînes de fabrication n'a pu se faire aussi rapidement après les arrêts de longue durée en 2009. Par ailleurs, les marchés porteurs comme l'Asie vont aspirer une part encore plus grande de la production. « Si les usines remontent leur cadence, elles restent quand même en sous régime, explique Jean-Marie Osdoit, Premier Vice-Président du Seimat et les hausses du prix de l'acier et du dollar n'arrangent rien. Nous avons une équation à résoudre : nos réseaux de distribution, nos prix de revient et nos prix de vente ».
Si le syndicat note une baisse de l'activité après-vente (-5% sur l'année complète), il entrevoit un petit rayon de soleil qui provient du matériel d'occasion. Celui-ci a permis aux distributeurs d'écouler leur stock, mais au détriment des prix, ces derniers revenant au niveau de ceux de 2007. Phénomène nouveau, les grosses entreprises mixent désormais, dans leur parc, matériels neufs et d'occasion.
Quoiqu'il en soit, et si l'horizon à fin 2010 reste difficile à prévoir, l'année devrait se solder par une progression comprise entre 10 et 20% par rapport à une année 2009 en baisse de 60%. Les matériels de BTP connaissent une année très faible, semblable à 1998. Un retour en arrière de 12 ans !


(1) source : baromètre Ficime/Seimat de juillet 2010

Alain Rosaz, Président du Seimat
Alain Rosaz, Président du Seimat - © © Seimat

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur