En direct

MATERIEL ET OUTILLAGE L’ère de la sécurité et du confort
PHOTO - BAT MAT-OUT PICARD.eps - © V. PANCOL

MATERIEL ET OUTILLAGE L’ère de la sécurité et du confort

le 03/11/2005  |  France entièreApprentissageFormation continueCommunicationMatériel de chantier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Apprentissage
Formation continue
Communication
Matériel de chantier
Travail
Valider

Sommaire du dossier

  1. Moniteur 5319 - 4 novembre 2005
  2. Des industriels innovent tous azimuts
  3. Pierre Graveur, un métier d’aujourd’hui
  4. Enveloppe Inventer des nouvelles toitures et façades
  5. Eclairage Des luminaires modulaires combinables
  6. Façades photovoltaïques Concentré de technologie en façade
  7. Eclairage La lumière naturelle au cœur de la maison
  8. Matériau Le béton en beauté
  9. Diagnostic Visualiser les pertes d’énergie
  10. Contrôle d’accès L’interphone se marie avec le téléphone
  11. Menuiserie L’oscillo-coulissant en vedette
  12. Pathologie Des guides dispensent les bonnes pratiques
  13. Matériel de sécurité Un antichute mobile sur corde
  14. Régulation thermique Matériau à changement de phase
  15. Façade Revêtements en perspective
  16. Structure Les squelettes s’animent
  17. Construction bois Une résidence de loisir modulable
  18. Aménagement intérieur Les faux plafonds s’adonnent à la décoration
  19. Carrelage « Walking Machine », la machine à tirer les chapes
  20. Règles de l’art Calepins de chantiers
  21. Façade aluminium Chaix et Morel récompensé par le trophée Reynobond
  22. Porte de garage La motorisation sans alimentation électrique
  23. Internet Lancement d’un site européen pour les étudiants en architecture
  24. Partenariat Convention OPPBTP/Dimos
  25. Offre commerciale Création de Bomag Finance
  26. Matériels de chantier Marteaux et pioches à manche composite
  27. Logiciels Gestion d’entreprises
  28. Levage Les chariots télescopiques compacts en vitrine
  29. Informatique Quantifier un projet à partir d’un plan 3D
  30. Machines compactes Des brouettes de haute technologie
  31. Topographie Un niveau robuste qui affiche ses mesures
  32. Voirie/réseaux divers Arracher les canalisations en plomb
  33. Le salon
  34. Développement durable Les stratégies des industriels de la construction
  35. GROS OEUVRE Faciliter mise en œuvre et assemblages
  36. MENUISERIE FERMETURE Des baies isolantes et faciles à vivre
  37. FINITION DECORATION Les revêtements jouent le naturel
  38. Bâtiment obéissant plutôt qu’intelligent
  39. MATERIEL ET OUTILLAGE L’ère de la sécurité et du confort
  40. INFORMATIQUE ET TELECOMS Les éditeurs jouent l’effet de mode
«Nous faisons tester les produits par des professionnels»

L'EXPERT Dominique Picard, ergonome au service études et recherches appliquées de l’OPPBTP

« Au sein de l’OPPBTP, nous travaillons avec les industriels au niveau ergonomique sur la conception et l’évolution des produits ou “comment améliorer l’adéquation entre l’outil et son utilisateur”. A partir de situations de chantier, nous analysons l’activité pour envisager les voies possibles de progrès. Par exemple, rendre plus facilement manuportables les pieds de clôtures de chantier. Dans le domaine des équipements de protection individuelle, nous avons réalisé un travail sur le port des gants en déterminant trois catégories d’usage (construction, coulage de béton, enduit-finition-carrelage) pour lesquelles des fabricants ont proposé des gants. Gants que nous avons confiés aux professionnels, partout en France, pour qu’ils les mettent à l’épreuve. Nous sommes en train d’analyser les résultats de ces tests en termes de confort, de dextérité, de protection… Les gants les plus appréciés devraient se voir ensuite attribuer un label “recommandés par les maçons”. Cette démarche, qui consiste à faire tester les produits par des professionnels, rencontre un certain succès et sera reconduite dans les prochains mois.

Notre rôle est de réunir maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, constructeurs et industriels pour définir la politique de prévention de la branche. De l’obligation de moyens, on passe à l’obligation de résultats. »

LES TENDANCES Plus haut, plus vite, plus sûr

Comment réduire la pénibilité des métiers du bâtiment et les rendre plus attractifs ? Une question plus que jamais d’actualité qui pourrait bien trouver sa réponse – ou plutôt ses réponses – dans les allées des halls de Batimat consacrés au matériel et à l’outillage. Avec la mise en application de nouveaux textes réglementaires (bruit, vibrations…), la sécurité et le confort des salariés sont primordiaux. Revue de détails.

Du côté du travail en hauteur, les fabricants d’échafaudages et d’échelles continuent d’alléger leurs produits et proposent de nouveaux services (voir page suivante). Pour les nacelles, le leitmotiv de l’ensemble des fabricants est : « plus hautes, plus sûres, plus faciles d’utilisation ». Ainsi, le constructeur Genie (stand Terex, hall 4, stand C60) présentera une nouvelle machine – la Z-51/30 RT – compacte et tout-terrain permettant une hauteur de travail de 17,6 m et offrant une portée horizontale de 9,2 m à une hauteur de 7 m. De son côté, le chariot télescopique – véritable best-seller des chantiers de bâtiment – continue de progresser en tant que porte-outils. Ainsi, Merlo (hall 4, stand B26) se distingue par un système de contrôle continu de la stabilisation monté en standard sur les modèles à tourelle rotative. Ce dispositif baptisé CSS (continuous slew safety) renseigne en temps réel l’opérateur sur la stabilité de sa machine.

D’un point de vue réglementaire, la directive européenne sur les vibrations fait bouger les choses. D’une part, chez les constructeurs d’engins de chantier et particulièrement de « mini » machines qui prennent soin de ne pas sacrifier le confort de l’opérateur sur l’autel de la compacité. D’autre part, chez les fabricants d’outillage pneumatique ou électroportatif qui travaillent sur des matériels plus légers et qui vibrent moins. Pour en savoir plus, voir le cahier détaché n° 2 joint à ce numéro, intitulé « Spécial Batimat 2005, matériels, équipements, outillage ».

Un échafaudage facile à assembler

En acier galvanisé, l’échafaudage M42 de Comabi convient à un usage intérieur ou extérieur. Son montage est facilité grâce à un nombre de pièces réduit, des assemblages par clavetage ou empilement et des garde-corps autobloquants. Il est proposé avec des cadres intermédiaires à passage à deux barreaux ou en portique – pour un déplacement latéral facilité – et cadres d’extrémité à quatre barreaux. Produit M42 Fabricant Comabi Terrasse extérieur B service lecteur 523

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
Un logiciel pour implanter son échafaudage

Le logiciel Wincal de Layher permet d’établir des notes de calculs pour l’implantation d’échafaudages de façades de plus de 24 m de hauteur ainsi que les autres pièces justificatives exigées par les organismes de contrôle. Tous les paramètres sont pris en compte, tels que charges de service, présence de consoles, poids de matériel, garde-corps, pare-gravois. Il est par ailleurs possible de déterminer son amarrage au vent selon la région, l’exposition de la façade… Produit Wincal Fabricant Layher terrasse extérieure D6 service lecteur 524

EPI Défilé de mode sur le chantier

>Faut-il que les équipements de protection individuelle soient signés d’une grande marque pour être portés ? On peut légitimement se poser la question tant il apparaît, notamment auprès des jeunes, que la « marque » a son importance. Anecdote mise à part, les équipements de protection individuelle ont encore du chemin à faire pour s’imposer sur les chantiers. C’est pourquoi les fabricants proposent des équipements toujours plus performants et confortables.

Exemple : les gants. Même s’ils représentent encore une grande part des ventes, les gants en cuir de porc et en toile, mal ajustés et qui réduisent la sensibilité et la dextérité, sont dépassés ! Les fabricants ont introduit de nouvelles matières et fibres synthétiques, développent des procédés de fabrication sans coutures... Du côté des casques aussi, les choses évoluent : des casques plus légers, mieux ventilés, qui intègrent protections visuelles et auditives. Et fini l’éternel plastique blanc ! De nouvelles couleurs et de nouvelles formes apparaissent pour moderniser cet équipement qui reste l’emblème de la profession.

Echafaudage La différence par le service

> En matière d’échafaudage, les fabricants continuent de faire preuve d’ingéniosité pour faciliter et sécuriser le montage. Pas de révolution, mais de sensibles améliorations, particulièrement en termes de poids, avec des planchers en acier allégés, des garde-corps en aluminium… Ainsi, Plettac, filiale française du fabricant allemand Altrad, s’est livrée à une optimisation du système multidirectionnel et à cadre pour mettre au point le système « Metrix ». Des béquets antisoulèvement imperdables sont intégrés aux planchers. Les fabricants tentent de faire la différence par le service en proposant des matériels adaptés à chaque profession ou en développant des produits connexes. Ainsi, Layher propose Wincal, un logiciel permettant d’établir des notes de calculs pour l’implantation d’échafaudage de façades et de produire toutes les autres pièces justificatives exigées par les organismes de contrôle.

Plus haut les plaques de plâtre!

Le Levpano Combi de Mondelin est l’outil idéal pour poser des plaques de plâtre verticalement, horizontalement ou en position inclinée, sous rampants. Avec un mât télescopique et son support de plaque, cet outil permet de lever des panneaux à 5 mètres de hauteur, voire 5,40 m avec la rallonge optionnelle. Equipé de trois roues à frein, sa manipulation est aisée grâce à un « guidon » intégrant verrouillage et basculement. Produit Levpano Combi Fabricant Mondelin Hall 6 stand C3 service lecteur 525

En sécurité sur les charpentes métalliques

Pour intervenir en toute sécurité sur une charpente métallique, Antec propose Griplite, un étrier d’ancrage permettant l’accrochage d’un harnais de sécurité. Mobile et ajustable par bouton poussoir, ce dispositif se fixe indifféremment sur la semelle inférieure ou supérieure des IPN. Et ce quel que soit le profilé, puisqu’il est réglable de 75 à 360 mm en largeur et 33 mm en épaisseur. Produit Griplite Fabricant Antec Hall (-2 stand B11 service lecteur 526

Prévention «100 minutes pour la vie» à Batimat

Batimat sera l’occasion pour l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) de présenter sa campagne nationale en faveur de la prévention baptisée « 100 minutes pour la vie ».

Démonstrations à l’appui. L’opération, réalisée en partenariat avec la Croix Rouge, vise à former 50 000 salariés du BTP aux gestes qui sauvent. 5 000 sessions sont organisées partout en France jusqu’au 15 décembre. Pour s’inscrire : 08 20 820 220

Code du travail Haro sur les vibrations

Le 5 juillet dernier, les vibrations ont fait leur entrée dans le Code du travail avec le décret n° 2005-746. Ce texte vise à réduire l’exposition des travailleurs aux vibrations mécaniques en fixant des valeurs limites d’exposition journalière (sur 8 heures). Pour les vibrations transmises aux mains et aux bras, le maximum est fixé à 5 m/s2 avec mesures de prévention dès 2,5 m/s2. Pour le reste du corps, la limite est atteinte à 1,15 m/s2 avec mesures de prévention dès 0,5 m/s2.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur