Industrie/Négoce Conjoncture

Matériaux de construction: le ralentissement se confirme

Mots clés : Béton - Produits et matériaux

Après un premier trimestre plutôt vigoureux, avril marque un net repli de l’activité dans les granulats et le béton prêt à l’emploi.

La dernière note de conjoncture de l’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) confirme les inquiétudes apparues dès le mois de mars sur le niveau d’activité. Les livraisons de granulats ont reculé de 7,8 % en avril par rapport à mars (en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables – cvs-cjo) et de près de 6 % par rapport à avril 2013. Sur les trois derniers mois connus (février-avril), ce mauvais chiffre tire désormais la tendance trimestrielle vers le bas (-1,3 %, contre +3,2 % sur janvier-mars). Sur un an, l’évolution reste haussière bien qu’en net freinage (+3,8 %, contre +10,4 % au premier trimestre), de même qu’en cumul sur les quatre premiers mois de 2014, où la progression de l’activité des granulats est ramenée à + 6 %.

Du côté du béton prêt à l’emploi (BPE), le repli d’avril est moins marqué, mais le rebond de début d’année avait également été bien plus atténué. La production de BPE a baissé de 1,9 % par rapport à mars (données cvs-cjo) et de 6,2 % par rapport à avril 2013. Sur les trois derniers mois (février-avril), l’activité s’inscrit en repli de 3,3 % par rapport aux trois mois précédents (alors qu’elle était stable sur janvier-mars) et de 0,3 % par rapport à la même période il y a un an (contre +5,4 % sur le premier trimestre). En cumul depuis janvier, la production de BPE n’affiche plus qu’une croissance de 2,3 %.

 

Vers une baisse de production du BPE de 3 % en 2014

 

L’Unicem fait remarquer que « cette décélération était attendue compte tenu des différents indicateurs conjoncturels disponibles pour le secteur de la construction. Elle est d’ailleurs partagée par d’autres matériaux, comme le ciment ». L’indicateur matériaux, proche de + 8 % au premier trimestre, revient sur une tendance provisoire d’un peu moins de 4 % pour les quatre premiers mois, marquant un freinage qui devrait se confirmer avec les données définitives. Côté perspectives, les facteurs de soutien du premier trimestre, à commencer par les élections municipales, « vont disparaître dans les mois à venir, laissant place à la tendance de fond de la demande », souligne l’Unicem. Cette dernière,s’agissant des travaux publics, devrait pâtir de la faiblesse classique des travaux et des investissements en année électorale ainsi que de la réduction des dotations budgétaires de l’Etat. Le bâtiment continue, pour sa part, à subir la crise de la construction neuve. La commission économique de l’Unicem a décidé de maintenir ses prévisions d’activité dans le BPE à -3 % pour 2014, et pour les granulats de les élever à -3 % (au lieu de -4 %), compte tenu du bon premier trimestre.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X