Industrie/Négoce Conjoncture

Matériaux de construction : 2012 se conclut sur une baisse de 6%, selon l’Unicem

Mots clés : Béton - Produits et matériaux

Un premier bilan fait état d’une baisse de -5% pour les granulats et de -6,2% pour le béton prêt à l’emploi. Le recul serait encore plus important pour d’autres matériaux comme la brique (-12,8%) ou les tuiles (-8,9%).

L’année 2012 s’est conclue sur une baisse de production de -5% pour les granulats, de -6,2% pour le béton prêt à l’emploi (BPE), selon un premier bilan réalisé l’Union nationale des industries de carrières et de matériaux de construction (Unicem). Si ces chiffres demandent encore à être consolidés, ils confirment les estimations communiquées fin 2012 par l’Unicem. La tendance est néanmoins plus négative qu’attendue pour les granulats (estimation à -4%) alors qu’elle l’est moins pour le BPE (-7%). Il s’agirait, pour le béton prêt à l’emploi, d’une « bonne nouvelle conjoncturelle, l’activité ayant été moins dégradée que prévu ».

Dans le détail, l’Unicem note que « l’activité de fin d’année s’est plutôt bien tenue, les livraisons de granulats ayant progressé de 2 % par rapport à novembre mais reculé de 1,1 % par rapport à décembre 2011 ». Le bilan du quatrième trimestre reste cependant mitigé pour les granulats, l’activité s’étant contractée par rapport au troisième trimestre (-0,7%) et en comparaison avec la même période en 2011 (-3,6%). Même constat pour le BPE : la production de décembre a augmenté de 2,7 % par rapport à novembre mais reculé de 3,3 % par rapport à il y a un an. « Sur les trois derniers mois de l’année, l’activité BPE a fléchi par rapport au trimestre précédent (-0,9%), et ce, de façon plus sensible au regard du quatrième trimestre de 2011 (-5%) », note l’organisation professionnelle.

 

Des perspectives peu encourageantes pour 2013

 

De façon générale, l’Unicem souligne que l’année 2012 restera « un mauvais cru pour la quasi-totalité des matériaux » de construction, avec une baisse globale de -5,9% selon les premières estimations. Le marché de la brique afficherait notamment un recul de -12,8%, celui de la tuile de -8,9%, les produits béton et le ciment s’en sortant à peine mieux avec des baisses de, respectivement, -7,8% et de -6,4% (voir tableau ci-dessous). Ces chiffres restent néanmoins légèrement meilleurs que la prévision de -6,6% établie cet automne par l’Unicem.

Les perspectives pour 2013 restent peu encourageantes pour les marchés des granulats et du BPE. L’Unicem note que, « alors que l’année 2013 aurait dû être favorable à un rebond des investissements avec l’échéance des municipales en 2014, les professionnels demeurent très inquiets ». Les commandes des collectivités sont toujours prévues en recul par la profession. L’Unicem relève tout de même quelques points encourageants, comme l’annonce, le 11 janvier dernier par le ministre des Transports, du déblocage d’une enveloppe de 450 millions d’euros par l’État pour les collectivités. Le contexte financier est également plus favorable en 2013, souligne l’organisation professionnelle,  notamment grâce à la mise en place de la nouvelle banque des collectivités locales et au lancement de la Banque publique d’investissement (BPI).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X