En direct

Marseille Schéma de cohérence adopté

JEAN-MARC MATALON |  le 05/12/1997  |  Collectivités localesUrbanismeRéglementationBouches-du-RhôneFrance entière

- Il servira de base à l'élaboration du nouveau POS. - Il fixe les grands axes de développement à l'horizon 2015 et évalue les investissements à réaliser d'ici à 2001.

Présentée au début de l'été, la première version du « schéma de cohérence » de la ville de Marseille a été largement peaufinée et enrichie par les techniciens de la municipalité et de l'agence d'urbanisme (Agam).

Le document définitif, qui doit servir de « socle » au nouveau plan d'occupation des sols (POS), vient d'être approuvé par le conseil municipal. Ce texte de 128 pages, qui sera nécessairement confronté à la directive territoriale d'aménagement (DTA) en cours d'élaboration à la préfecture, jette les bases du développement urbain de la cité phocéenne jusqu'en 2015.

2,3 milliards pour l'habitat

Si le schéma de cohérence intègre les grands programmes déjà lancés - grand projet urbain (GPU), Euroméditerranée, projet « centre-ville » -, il fixe également les orientations à mettre en oeuvre dans les prochaines années.

L'habitat se taille la part du lion dans ce schéma de cohérence. Les efforts principaux porteront sur la réhabilitation du parc immobilier à l'intérieur des périmètres de restauration immobilière (Panier, Belsunce, Noailles, Chapitre), sur la réhabilitation des « noyaux villageois » et sur la construction de logements, principalement au sud et à l'est de la ville. Un programme qui accompagne les actions du GPU et des quartiers DSU (développement social urbain ) et que la municipalité évalue à 2,3 milliards.

800 millions de francs pour l'économie

En matière d'économie, le document évalue à 800 millions le montant des investissements qu'il faudra réaliser d'ici à 2001, première étape du projet municipal. Cette enveloppe sera largement consacrée à la montée en puissance d'Euroméditerranée et du GPU. Elle servira également à redynamiser le centre-ville, à créer de nouvelles zones d'activités ou à qualifier les zones existantes (la Capelette, Arnavant). Elle pourrait également contribuer à développer des infrastructures touristiques (aménagement des ports de la Pointe-Rouge et de la Lave), ou à améliorer les équipements du port autonome.

1,8 milliard de francs pour les transports

Troisième volet du schéma de cohérence : les déplacements et les transports publics. Parmi les priorités retenues, citons la réouverture de la gare SNCF de Saint-Antoine, la modernisation de la gare maritime ou la réalisation d'une nouvelle voie rapide pour relier les quartiers sud au boulevard Romain-Rolland.

Reste que le lancement d'un réseau de transports en commun en site propre - TCSP (« Le Moniteur » du 21 novembre, p. 127) constitue l'axe principal de ce programme estimé à 1,8 milliard de francs.

1,1 milliard de francs pour l'environnement

L'amélioration du cadre de vie figure également parmi les actions à engager en priorité. La municipalité fixe à 1,1 milliard de francs le montant des investissements indispensables. La transformation de la gare du Prado en parc public, la poursuite de la réhabilitation des rives de l'Huveaune, la modernisation de la station d'épuration et la construction de deux centres de traitement des déchets urbains constituent l'armature du schéma de cohérence en matière d'environnement.

1,5 milliard pour les équipements métropolitains

Marseille souhaite renforcer sa position de métropole régionale et de ville-centre du monde méditerranéen. A cet effet, le document plaide pour la réalisation de plusieurs équipements destinés à rayonner sur toute l'agglomération phocéenne et au-delà. Une enveloppe de 1,5 milliard de francs devra être consacrée à cet objectif, principalement dans les domaines de la culture, de l'éducation et de la recherche. La bibliothèque municipale à vocation régionale, l'Ecole de la deuxième chance, la nouvelle faculté de droit et d'économie appliquée figurent parmi les premiers investissements de ce projet.

PHOTO : L'espace relié à la tour Saint-Jean constituera un pôle pour le tourisme urbain.

Commentaires

Marseille Schéma de cohérence adopté

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX