En direct

Marseille: le directeur d'Euroméditerranée remplacé

DEVIGE-STEWART Thierry |  le 06/01/2004  |  MarseilleAlpes-MaritimesCorsePyrénées-OrientalesBouches-du-Rhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Marseille
Alpes-Maritimes
Corse
Pyrénées-Orientales
Bouches-du-Rhône
Aude
Alpes-de-Haute-Provence
Hautes-Alpes
Lozère
Hérault
Var
Vaucluse
Gard
Principauté de Monaco
Aménagement
Architecture
Valider

Le directeur d'Euroméditerranée, Jean-Michel Guénod, va être prochainement remplacé à la tête de l'établissement public chargé de la réhabilitation d'une zone de 310 hectares dans Marseille, entre le port et la gare.
La décision, prise par un arrêté du 31 décembre du ministre de l'Equipement, Gilles de Robien, intervient alors que la troisième phase de l'opération, destinée à transformer Marseille jusqu'en 2012, a été validée par le Comité interministériel d'aménagement et de développement du territoire début décembre.
Selon le quotidien La Provence, qui a révélé l'information, le départ de M. Guénod devrait être officialisé jeudi en conseil d'administration, par Jean-Claude Gaudin (UMP), maire de Marseille, qui a remplacé en 2002 à la présidence d'Euroméditerranée son premier adjoint Renaud Muselier, nommé secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères.
Le nouveau directeur de l'établissement public devrait être nommé d'ici deux mois. Jusque là l'interim sera assuré par le directeur général adjoint, François Jalinot.
A partir du moment où "le gouvernement a confirmé une nouvelle étape, il était légitime de mettre en place une nouvelle équipe", a-t-on indiqué au ministère de l'Equipement. Même analyse auprès de l'établissement, où l'on soulignait que M. Guénod occupait ses fonctions depuis six ans.
Lancée en 1995, l'opération Euroméditerranée, a permis la création de plus de 4.000 emplois sur son périmètre, et plus de 600 établissements s'y sont installés, selon les autorités.
M. Guénod a toujours voulu faire de ce quartier plus que "la Défense les pieds dans l'eau" en donnant notamment une "impulsion à de nouveaux programmes de logements", pour qu'Euroméditerranée ne se limite pas à un quartier d'affaires", a-t-on indiqué dans son entourage.
De mêmes sources, on ne cache cependant pas qu'"une fracture" était intervenue avec la ville au moment de la candidature à la coupe de l'America, perdue par Marseille au profit du port espagnol de Valence. L'aménagement de quais à proximité du Vieux Port et situés dans le périmètre d'Euroméditerranée, a notamment alimenté la polémique.
M. Guénod avait été nommé après la publication en 1997 d'un rapport d'audit soulignant les défauts de pilotage du projet Euroméditerranée, créé deux ans plus tôt.

(avec AFP)

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil