En direct

Marseille La ville étudie l’aménagement raisonné du massif de la Nerthe
PHOTO - MEDNerthe-70.eps - © Claude ALMODOVAR/LE MONITEUR

Marseille La ville étudie l’aménagement raisonné du massif de la Nerthe

JEAN-MARC MATALON |  le 29/09/2008  |  SantéArchitectureAménagement

Le sud du massif pourrait accueillir une cité des sciences de la mer, un port de plaisance a été proposé, les carrières seront maintenues, mais le nord sera dédié à la préservation des espaces naturels.

Claude Vallette, conseiller municipal délégué à l’urbanisme, ne cesse de le répéter : pas question de toucher à la vocation d’espace naturel du massif de la Nerthe. L’élu marseillais martèle que le rôle de poumon vert de ces collines plongeant dans la mer entre l’Estaque et la Côte Bleue a été réaffirmé lors de la révision du POS en 2000. Reste que ces 400 ha, qui ont inspiré Cézanne, les fauvistes et les cubistes, devraient faire l’objet d’une « gestion raisonnée » ces prochaines années. La Ville vient en effet de lancer des études pour déterminer les avant-projets qui pourraient voir le jour sur ce site emblématique.

Menées par l’Agence d’urbanisme de l’agglomération marseillaise (Agam), elles excluent d’emblée toute construction de logements, puisque le massif de la Nerthe est très largement touché par le plan d’exposition au bruit de l’aéroport de Marignane. Des implantations économiques ou de loisirs étant seules autorisées, la réflexion des urbanistes (approuvée en juillet par les élus) s’oriente vers des équipements et des aménagements peu consommateurs d’espace. Le sud du territoire pourrait accueillir une cité des sciences et de la mer qui serait implantée sur l’ancien site industriel des Riaux, en cours de dépollution. « Le futur complexe culturel, scientifique et ludique serait constitué du regroupement des différents instituts marseillais travaillant sur le thème de la mer, d’un centre de conférences et d’expositions, et d’un équipement de loisirs d’envergure métropolitaine, par exemple un grand aquarium », indique-t-on à l’hôtel de ville. La création par la communauté urbaine d’un port de plaisance de 2 000 à 3 000 anneaux est proposée dans l’anse de la Lave.

Au centre du massif, l’extraction de matériaux de construction devrait perdurer. L’unité Lafarge, dont l’exploitation a été confirmée au Schéma départemental des carrières, disposerait même d’un nouvel accès direct à l’autoroute à Jas de Rhodes. Parallèlement, les anciens carreaux de carrières seront réhabilités. Enfin, le nord de la chaîne sera dédié à la conservation des espaces naturels. La Ville veut en faire un lieu pédagogique pour observer la biodiversité et les paysages méditerranéens. Des négociations foncières devraient s’engager entre la municipalité et le groupe Lafarge, propriétaire de terrains, afin de céder des parcelles au Conservatoire du littoral.

Commentaires

Marseille La ville étudie l’aménagement raisonné du massif de la Nerthe

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur