En direct

MARSEILLE La Snef surfe sur la croissance

le 20/06/1997  |  Bouches-du-RhôneEntreprisesEnergieCommunicationCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bouches-du-Rhône
Entreprises
Energie
Communication
Collectivités locales
Europe
International
Valider

-Electricité industrielle, automatismes, télécommunications, réseaux... : l'ex-groupe Snef Electric Flux continue à progresser.

Jean-Pierre Dreau est un P-DG heureux. Entré il y a trente ans comme simple ingénieur au sein du groupe Snef Electric Flux, il est aujourd'hui à la tête de l'une des entreprises les plus dynamiques de la région marseillaise. Une entreprise qui vient d'abandonner une partie de son nom d'origine pour « une plus grande lisibilité » et qui affiche un taux de croissance de 8 %, alors que tous les indicateurs semblent durablement orientés à la hausse.

La Snef présente en effet un résultat net de 32 millions de francs (chiffre d'affaires 1996 : 1,5 milliard de francs) et emploie un peu plus de 3 000 salariés (solde d'embauche net : 285 personnes sur les deux derniers exercices). Fondée en 1907 pour les besoins de l'électrification des activités navales, la société marseillaise s'est développée au lendemain de la guerre, avant d'être absorbée en 1986 par le groupe Lyonnaise des Eaux-Dumez. Six ans plus tard pourtant, en dépit d'une bonne santé financière et industrielle, Snef Electric Flux était mise en vente. Profitant d'une procédure de RES, les salariés rachetaient leur entreprise, contrôlaient la totalité du capital et installaient aux commandes Jean-Pierre Dreau.

« Le première décision de la nouvelle équipe, explique le chef d'entreprise, a été de confirmer la localisation du siège social à Marseille. Ensuite, pour pouvoir rembourser les 100 millions de prêt consentis, nous nous sommes attelés à diversifier les marchés, en réorientant la production vers les automatismes, les réseaux ou les télécommunications. Enfin, nous avons tenu à renforcer nos positions à l'étranger. Aujourd'hui, nous réalisons environ 20 % de notre activité à l'export. »

La Snef, qui possède des filiales ou des représentations sur tous les continents (Abou Dhabi, Allemagne, Gabon, Indonésie, Venezuela, Turquie, Portugal, Liban...) est très présente sur le territoire régional et national. Parmi ses principaux clients en PACA, on trouve la Cogéma, le CEA Cadarache, la DCN de Toulon, SGS-Thomson, Shell, Total, Esso, Sollac, Atochem, BP Chimie, Naphtachimie, la ville de Marseille, le conseil régional. Certains contrats portent sur des sommes importantes, comme celui signé avec le groupe Atmel pour l'équipement de l'unité de Rousset, qui s'élève à 30 millions de francs.

« La moitié de notre activité actuelle consiste à moderniser des sites industriels, précise Jean-Pierre Dreau. Mais l'un de nos axes à venir sera de développer les contrats de maintenance. » Au moment de souffler ses 90 bougies, l'entreprise du quartier des Arnavaux continue d'élargir la palette de ses activités.

PHOTO : Jean-Pierre Dreau, P-DG de la Snef.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur