En direct

Marseille: l'Etat apportera 1,5 Mds€ pour les transports, la culture, et la sécurité
La place Jean-Jaurès à Marseille en cours de restauration. - © Groupe Sols

Marseille: l'Etat apportera 1,5 Mds€ pour les transports, la culture, et la sécurité

LeMoniteur.fr, avec AFP |  le 03/09/2021  |  MarseilleEmmanuel Macron

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Marseille
Collectivités locales
Emmanuel Macron
Valider

"Ni grand plan, ni chèque en blanc": Emmanuel Macron a annoncé jeudi 2 septembre des aides pour donner un nouvel élan à Marseille, "plus pauvre que d'autres", mais sans chiffrer l'apport de l'Etat pour rénover les écoles délabrées de la deuxième ville de France.

L'Etat apportera au total à Marseille environ 1,5 milliard d'euros de financements nouveaux, principalement pour les transports mais aussi pour la culture et la sécurité, a détaillé l'Élysée jeudi 2 septembre au soir après un discours présidentiel sans détails chiffrés.

S'y ajouteront une contribution à la rénovation de 174 écoles, dont le montant n'a pas encore été déterminé, a ajouté un conseiller d'Emmanuel Macron (voir encadré).

Le président de la République, en déplacement pour trois jours dans la deuxième ville de France, a promis de revenir en octobre et en février pour un premier bilan.

Rénovation des écoles : création d'une société ad hoc

 

Dans une ville où 174 écoles - une sur trois - sont dans un état déplorable, 15 seront rénovées dans l'immédiat.  Une société sous pilotage de l'Etat sera créée, présidée par le maire de Marseille. « Nous allons investir mais il faut que vous réformiez », a  demandé le président de la République au maire de Marseille, Benoit Payan.

Désenclaver les quartiers nord

Sur les transports, le chef de l'Etat a affiché l'objectif: "Désenclaver les quartiers Nord et permettre de lier le Nord et le Sud" d'une ville où les inégalités et les fractures géographiques sont très importantes.

Pour y parvenir, il est "prêt à ce qu'on puisse avoir ce financement d'un milliard d'euros, dont 250 millions en subventions qui seront engagés par l'Etat" citant notamment trois projets très concrets: l'automatisation du métro, la création de quatre lignes de tramways et de cinq lignes de bus à haut niveau de service.

Le président de la République a évoqué la création d'un Groupement d'intérêt public (GIP) associant l'Etat et les collectivités locales pour financer ces projets et a étrillé au passage la métropole Aix-Marseille-Provenceestimant que celle-ci passait "beaucoup trop de temps à redistribuer" et avait "du mal à porter les projets", l'invitant à "faire évoluer sa gouvernance".

Films

Autre grand projet présidentiel : le cinéma alors que le nombre de tournages a triplé en dix ans à Marseille, selon la municipalité, devenant ainsi la deuxième terre d'accueil d'équipes de films derrière Paris.

Le chef de l'Etat veut la création de "grands studios de la Méditerranée qui permettront d'avoir l'infrastructure pour les tournages de grands films, de grandes séries" sans préciser s'ils s'adosseront à Provence Studios qui existent déjà à quelques kilomètres, à Martigues.

Il a aussi promis de "créer le premier bassin de tournage en mer", une antenne de la cinémathèque française ou l'implantation de l'école de la CinéFabrique à Marseille sur le modèle lyonnais.

Sur la sécurité, Emmanuel Macron a annoncé une accélération de l'arrivée à Marseille des 300 policiers de plus déjà promis par le ministère de l'Intérieur, qui seront tous là en 2022 et non plus 2023, et le financement de 500 caméras de vidéosurveillance.

Commentaires

Marseille: l'Etat apportera 1,5 Mds€ pour les transports, la culture, et la sécurité

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil