Règles techniques

Marquage CE des produits de construction : de nouvelles exigences

Mots clés : Normalisation - Marquage CE

Le décret n° 2012-1489 du 27 décembre 2012, publié au JO le 29 décembre fixe de nouvelles exigences concernant la commercialisation et le marquage CE des produits de construction.

Le décret n° 2012-1489 du 27 décembre 2012, publié au JO le 29 décembre a pour objet la mise en œuvre du marquage CE des produits de construction en application du règlement (UE) n° 305/2011 du Parlement européen et du Conseil du 9 mars 2011, établissant des conditions harmonisées de commercialisation pour les produits de construction ; lequel remplace la directive 89/106/CEE.

Le décret comporte les mesures nationales nécessaires à l’application du règlement (UE) n° 305/2011. Ces mesures concernent par exemple les conditions de désignation, de contrôle et d’évaluation des organismes notifiés et d’évaluation technique, ou encore  le dispositif de sanctions, inséré dans le code de la consommation, en cas de méconnaissance des obligations prévues par le règlement.

En effet, dans ce nouveau cadre, le marquage CE des produits de construction dits « standards », c’est-à-dire faisant l’objet d’une norme harmonisée, fait appel à des organismes, dénommés « organismes notifiés », agissant en tant que tiers pour l’évaluation des performances de ces produits et la vérification de leur constance. Seuls peuvent être notifiés les organismes accrédités par le Comité français d’accréditation (COFRAC). De même, le marquage CE des produits de construction plus innovants, c’est-à-dire non couverts par une norme harmonisée, implique des organismes tierces parties, appelés organismes d’évaluation technique. Ces deux types d’organismes doivent être désignés par une autorité, l’autorité notifiante, dans chacun des pays de l’Union européenne. Ils sont désignés par arrêté conjoint des ministres chargés de la construction, des transports et de l’équipement.

Concernant les fabricants, importateurs et distributeurs de produits de construction et organismes tierces parties intervenant dans la procédure de marquage CE de ces produits, le décret est applicable le lendemain de sa publication. Toutefois, entrent en vigueur le 1er juillet 2013 ses dispositions relatives  au dispositif de sanctions applicables en cas de méconnaissance des obligations prévues par le règlement ;  à l’harmonisation de la terminologie utilisée dans le code de l’environnement et le décret n° 2000-810 du 24 août 2000 relatif à la mise sur le marché des ascenseurs  et  à l’abrogation du décret n° 92-647 du 8 juillet 1992 concernant l’aptitude à l’usage des produits de construction, transposant la directive 89/106/CEE du Conseil.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X