En direct

MARNE Un nouveau bloc opératoire à Reims

JOCELYNE AUBERT |  le 18/02/2000  |  MarneNordCollectivités localesCommande publiqueRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Marne
Nord
Collectivités locales
Commande publique
Réglementation
Marchés privés
Valider

Le CHUR va lancer l'appel d'offres

Le centre hospitalier universitaire de Reims cadence ses investissements. Alors que démarre le chantier de l'Iggomep (Institut de génétique, de gynécologie-obstétrique et de médecine périnatale), le nouveau directeur des services techniques, Jean-Michel Rosé, doit lancer, incessamment, l'appel d'offres pour une nouvelle opération, estimée à 37 millions de francs.

Cette construction comprend un bloc opératoire de onze salles disposées en demi-cercle et donnant sur l'extérieur, une unité de stérilisa-tion et une unité de consultation de chirurgie cardiaque. Pour les maîtres d'oeuvre, Alain Janiaud (mandataire) et Philippe Gibert, l'architecture doit permettre de « voir sans être vu ». Dans cet objectif, la façade initiale d'aluminium et de verre est doublée d'une autre façade, com- posée d'une résille métallique en Inox, type « brise-vue », toutes deux étant jointes par une passerelle pour faciliter le nettoyage des vitres.

Le bâtiment high-tech s'articule au plateau technique existant par des espaces verts. A partir du terrain en dénivelé, il assure l'accès de plain-pied à ses deux niveaux. Quant à la toiture, à l'image d'une troisième façade, habillée de zinc à débords en aluminium, elle est calepinée de façon à valoriser la vue.

Dans la foulée de la construction de ce nouveau bloc opératoire, les services techniques hospitaliers planchent sur la réhabilitation du bloc actuel destiné à accueillir une unité de réanimation polyvalente.

A ces investissements menés à la cadence d'une centaine de millions de francs par an s'ajoutent près de 30 millions de « réaménagements». Un rythme qui devrait se poursuivre dans le cadre du deuxième projet d'établissement, qui doit voir le jour en 2001. D'ores et déjà, l'hôpital vient d'acquérir 21 000 m2 de terrains pour conforter les 270 000 m2 construits.

DESSIN

Conçu par Alain Janiaud et Philippe Gibert, le bloc opératoire, comprenant onze salles, s'articule au plateau technique.

POINT DE VUE "Toujours par lots séparés" Jean-Michel Rosé, nouveau directeur technique du CHUR, était précédemment directeur administratif et financier.

« Ma fonction, à partir d'une vue globale d'aménagement, s'appuie sur des collaborateurs architectes. Cette supervision vaut surtout en cette période d'ébauche du volet de planification des grandes opérations à inscrire dans le deuxième projet d'établissement. Nous continuerons, dans nos marchés, de mettre en avant le rapport qualité/prix des entreprises consultées, toujours par lots séparés. »

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur