En direct

Marne Mise en scène de l’ex-route nationale 51 à Witry-lès-Reims

JOCELYNE AUBERT |  le 27/06/2005  |  TransportsCollectivités localesMarneNord

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Collectivités locales
Marne
Nord
Valider

Dans sa partie ardennaise, la RN51 fait place à l’A34, laissant une large cicatrice sur plusieurs sites, par exemple dans la traversée de Witry-lès-Reims. Son maire, le sénateur Yves Detraigne, engage la requalification de cet axe, pour un montant estimé à 3,1 millions d’euros. A charge pour le groupe Atelier du paysage de peaufiner sa reconfiguration, notamment sa remise au gabarit de rue. Au programme : réalisation d’une véritable place urbaine, traitement des entrées de ville, gestion des eaux de ruissellement, prise en compte des usages agricoles dans la ville et du statut d’itinéraire à grand gabarit de l’axe routier.

L’eau comme fil conducteur

L’eau sert de fil conducteur à la mise en scène de différents paysages dans l’aménagement de la traversée sur 2,5 km. La récupération des eaux de pluie est soutenue par le jeu de noues plantées et par les sols perméables. La noue se transforme en douve et œuvre à l’identification du centre-ville grâce au traitement en promenade urbaine. A ce niveau, dans le « village ancien », le projet développe, autour de la place Gambetta, le principe d’un sas ouvert sur les commerces du bourg. « La vie déborde sur l’espace de la rue en enjambant des douves fleuries, souvenirs des anciennes fortifications », souligne Aline Masson, architecte paysagiste en charge du projet.

Le village agricole – transition du village contemporain vers le centre bourg – s’inspire des usages picards et champenois assortis de larges pelouses plantées de fruitiers protégeant l’habitat de la ­circulation.

Au niveau du village contemporain _ Witry-lès-Reims s’étoffe à la frange de Reims _ un parc paysager associant des collines plantées et des noues parfois en eau, une promenade sinueuse conduisant des entrées de ville au centre du bourg. Sept séquences vont rythmer le chantier, dont le démarrage est planifié en ce début d’année. Quant au choix des matériaux de revêtement, il tient aux besoins de ce bourg agricole, voirie en stabilisé, enrobés et béton désactivé pour le centre-ville alternent.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur