Culture

Marie-Christine Labourdette nommée présidente de la Cité de l’architecture et du patrimoine

Mots clés : Architecture - Conservation du patrimoine - Manifestations culturelles - Musées - galerie

L’ex-directrice des musées de France aura à faire face à de nombreux défis, dont celui de redynamiser la fréquentation de cette institution culturelle parisienne inaugurée en 2007.

Après François de Mazières (2004-2012) et Guy Amsellem (2012-2017), c’est au tour de Marie-Christine Labourdette de présider la Cité de l’architecture et du patrimoine (Capa) à Paris (XVIe). Après quelques jours de rumeur, sa nomination a été officialisée par un décret du président de la République daté du 28 février 2018. Luc Lièvre, qui assurait l’intérim, retrouve ainsi sa mission principale de directeur général délégué. Il devrait rencontrer la nouvelle présidente ce vendredi 2 mars.

Administratrice générale au ministère de la Culture, Marie-Christine Labourdette a occupé divers postes : secrétaire générale de l’Académie de France à Rome à la Villa Médicis, directrice régionale des affaires culturelles de Bourgogne ou encore conseillère « patrimoines et architecture » dans le cabinet de Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication. Depuis 2008, elle était directrice des musées de France.

 

 

Quatre défis

Désormais à la tête de la Capa, institution qui a soufflé ses dix bouts de chandelle en 2017, elle « aura à faire face à de nombreux défis », souligne le ministère de la Culture. Il en liste quatre : « développer l’attractivité et redynamiser la fréquentation de l’établissement ; conduire une politique d’éducation artistique et culturelle ambitieuse ; piloter les évolutions de la formation des architectes spécialisés dans le patrimoine au sein de l’Ecole de Chaillot ; offrir aux publics, aux étudiants et aux professionnels un lieu de débat reconnu sur les enjeux de l’architecture, du patrimoine et du cadre de vie. »

Marie-Christine Labourdette fera peut-être sa première apparition à la Cité de l’architecture et du patrimoine le 8 mars prochain, à l’occasion du vernissage de l’exposition rétrospective « Alvar Aalto. Architecte et designer », programmée jusqu’au 1er juillet 2018. Un premier rendez-vous pour « contribuer à susciter chez les Français un désir d’architecture », comme l’y engage le ministère de la Culture.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X