En direct

Jurisprudence

Marchés publics Offres irrégulières ou imprécises : un distinguo à clarifier

Par Chantal SAICHI,chef de la direction opérationnelle des marchés et contrats publics à la mairie de Toulon |  le 01/02/2008  |  RéglementationCommande publiqueRéglementation des marchés publicsPassation de marché

Le Code des marchés publics définit les offres irrégulières comme des offres incomplètes que le pouvoir adjudicateur est tenu de rejeter (article 35-I-1°). Parallèlement, il évoque la possibilité de faire compléter ou préciser la teneur des offres (article 59-I), tout en confirmant la faculté de réaliser une mise au point des composantes du marché (article 59-II). Comment articuler ces différentes dispositions ?

Le Code des marchés publics issu du décret n° 2006-975 du 1er août 2006 introduit la notion d’offre irrégulière et apporte des précisions concernant les conditions d’élaboration des mises au point du marché. L’article 35-I-1 définit l’offre irrégulière comme celle qui, « tout en apportant une réponse au besoin du pouvoir adjudicateur, est incomplète ou ne respecte pas les exigences formulées dans l’avis d’appel public à la concurrence ou dans les documents de la consultation. » Cet article est sans ambiguïté quant au devenir des offres irrégulières puisqu’il précise que « le pouvoir adjudicateur est tenu de (les) rejeter. » L’article 53-III dispose d’ailleurs : « Les offres irrégulières… sont éliminées. »

Par ailleurs, l’article 59-I et II donne la possibilité aux acheteurs de demander aux candidats « de préciser ou compléter la teneur de leur offre », voire ensuite de procéder « à une mise au point des composantes du marché sans que ces modifications puissent remettre en cause les caractéristiques substantielles de l’offre ni le classement des offres. »

Les versions du Code 2001 et 2004 étaient beaucoup moins précises quant à la notion de non-conformité des offres et quant aux conditions de réalisation d’une mise au point. Il était question des « offres irrecevables ou inacceptables au sens de l’article 53 » et de l’impossibilité de « remettre en cause les caractéristiques substantielles, notamment financières du marché. »

Il convient donc de tirer toutes les conséquences de cette nouvelle rédaction. En effet, il est essentiel de bien connaître la double frontière entre : d’une part, ce qui est incomplet et ce qui peut être complété ou précisé ; et, d’autre part, ce qui peut faire l’objet d’une mise au point et ce qui serait constitutif d’une modification substantielle de l’offre.

L’offre irrégulière. L’article 30.1.a de la directive 2004/18/CE du 31 mars 2004 relative à la coordination des procédures de passation des marchés publics de travaux, de fournitures et de services fait état des offres irrégulières à propos des marchés négociés avec publication d’un avis de marché. Toutefois, on ne trouve pas dans ce texte de définition de l’offre irrégulière. Les rédacteurs du Code 2006 ont voulu expliciter une terminologie nouvelle pour les acheteurs publics plus aguerris au terme d’offre « non-conforme ».

Dès lors, que faut-il entendre par une offre incomplète ou une offre ne respectant pas les exigences formulées dans l’avis d’appel public à la concurrence ou dans les documents de la consultation tout en apportant une réponse au besoin du pouvoir adjudicateur ?

La circulaire du 3 août 2006 portant manuel [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Marchés publics Offres irrégulières ou imprécises : un distinguo à clarifier

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX