Commande publique

Marchés publics : l’arrêté sur la signature électronique publié au Journal officiel

Mots clés : Dématérialisation des marchés

L’arrêté relatif à la signature électronique dans les marchés publics vient d’être publié le vendredi 20 avril au Journal officiel. Sans surprise : ce type de signature ne sera pas obligatoire au 1er octobre 2018, comme récemment annoncé par la Direction des affaires juridiques de Bercy. 

A cinq mois de la fameuse échéance du 1er octobre 2018, l’arrêté sur la signature électronique dans les marchés publics vient enfin de tomber. Si elle n’est pas rendue obligatoire pour le moment, la signature électronique reste néanmoins fortement encouragée par la Direction des affaires juridiques (DAJ) de Bercy. Les acheteurs publics désireux de numériser l’ensemble de la chaine de la commande publique disposent enfin des billes pour l’utiliser.

 

La nécessité d’un certificat qualifié


Pour valider juridiquement le consentement de son auteur – et donc être valable –, la signature électronique doit reposer sur un certificat dit « qualifié ». L’article 2 de l’arrêté précise cette...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X