Commande publique

Marchés publics : l’acheteur doit exiger la régularisation des sous-traitants, mais eux aussi doivent la demander

Le sous-traitant du titulaire d’un marché public doit être payé directement par le pouvoir adjudicateur. Cette règle d’ordre public, applicable au-dessus de 600 euros TTC, impose à l’acheteur public de régulariser la situation du sous-traitant dès qu’il a connaissance de son intervention. Mais le sous-traitant aussi doit s’en préoccuper. C’est ce que rappelle un arrêt du 7 décembre 2010.

La commune de Salazie (Réunion) souhaitait engager des travaux de bâtiment et, pour ce faire, elle a procédé à la conclusion d’un marché public de travaux. Le titulaire du marché a fait appel à la société Etape en qualité de sous-traitant pour des travaux de peinture. Celle-ci a rempli l’exemplaire unique annexé au marché, qui a été signé par l’entreprise titulaire du marché. Mais elle n’a jamais été présentée au maître d’ouvrage par l’entrepreneur principal en qualité de sous-traitant.

Toutefois, observe la cour, les procès-verbaux de chantier rendaient compte de l’avancement des travaux de peinture mis à sa charge. Le maître d’ouvrage ne pouvait donc ignorer la présence de la société Étape sur le chantier, et il n’a pas exigé que le sous-traitant lui soit présenté. Au terme du chantier, aucune des factures...

Vous devez être abonné au Moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X