En direct

Marchés publics de travaux Le référé-expertise a-t-il encore une utilité ?

PAR Patrice COSSALTER, avocat à la cour, société d'avocats Legitima |  le 17/01/2008  |  RéglementationCommande publiqueMaîtrise d'ouvrageRéglementation des marchés publicsTravail

Dans le domaine des travaux publics, la pratique est de saisir le juge d’une demande indemnitaire et, dans le même temps, de demander la nomination d’un expert. Cette pratique fait peut-être partie du passé à la suite de deux décisions juridictionnelles.

Lors d’un litige indemnitaire, si aucun accord amiable n’est envisageable, la seule solution est la saisine du juge administratif dit « du fond » d’une requête indemnitaire. Aujourd’hui, ces procédures ont une durée qu’il devient extrêmement difficile d’expliquer au requérant. Parfois, une telle requête aboutit au bout de six à huit ans. Sans parler des voies de recours.

Lorsque les sommes en jeu sont importantes, ces délais pèsent lourdement sur la trésorerie.

Référé-expertise. Pour pallier la longueur des procédures, les requérants ont pris l’habitude de procéder à un référé-expertise. La stratégie est très simple à comprendre. Dans un délai de deux ans, il est possible d’obtenir un rapport d’expertise. Ce délai prend en compte la durée du référé-expertise lui-même (qui a malheureusement tendance à s’allonger) et le temps nécessaire aux opérations et au dépôt du rapport d’expertise. Ce rapport permet ensuite de « nourrir » le juge de fond avec les éléments techniques nécessaires. Par ailleurs, il peut permettre de trouver un arrangement amiable. Malheureusement, ces avantages n’ont peut-être plus lieu d’être après deux décisions récentes.

Difficultés d’interprétation du contrat et référé-expertise. Le plus souvent, la saisine du juge fait suite à un mémoire en réclamation qui n’a pas reçu de réponse favorable du maître d’ouvrage. Dans les délais très complexes prévus par l’article 50 du CCAG Travaux, un certain nombre de formalités doivent être mises en œuvre. Et le plus [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Marchés publics de travaux Le référé-expertise a-t-il encore une utilité ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX