Commande publique

Marchés publics, bourse d’échange des matériaux, déconstruction sélective, trois leviers de l’économie circulaire

Mots clés : Démarche environnementale - Entreprise du BTP - Innovations - Situation économique

A l’occasion d’une conférence organisée le 6 mars par les Mines Paris Tech sur « les perspectives et les dynamiques de l’économie circulaire » , la directrice du développement durable et de l’innovation transverse chez Eiffage a proposé des solutions simples et non coûteuses pour lever les blocages liés à l’économie circulaire dans le bâtiment.

 

 

« L’économie circulaire ne doit plus être une exception, elle doit devenir la règle ». C’est en ces termes que Valérie David, à la tête du Développement durable et de l’Innovation transverse du groupe Eiffage, interpelle le gouvernement pour qu’il prenne des mesures en faveur de l’économie circulaire dans le BTP, dans le cadre de la feuille de route qui sera présentée à la fin du mois de mars.

 

Imposer un volet économie circulaire dans les appels d’offre

 

Le bâtiment produit chaque année en France 40 millions de tonnes de déchets. « Bonne nouvelle », sur ces 40 millions, seuls 2 % sont des déchets dangereux (type amiante). Tout le reste – béton, tuiles, débris de verres, etc. –, peut être recyclé. Problème : l’économie circulaire n’est pas encore entrée dans les mœurs, en particulier dans la commande publique. Pour Valérie David, rares en effet sont les élus qui acceptent par exemple de réutiliser des déchets agricoles dans leurs revêtements de route.

La solution ? Imposer un volet « économie circulaire » dans les réponses des entreprises aux consultations des personnes publiques. « Il faut que le poids de l’économie circulaire soit significatif dans un appel d’offres », martèle Valérie David. Aujourd’hui, lorsqu’une entreprise présente une offre, celle-ci est évaluée notamment sur le prix, la partie sociale et la partie technique. « Malheureusement, l’environnement, la biodiversité, l’économie circulaire sont noyés dans la note technique dans 99 % des cas », regrette la professionnelle. Il faut donc que ce volet économie circulaire soit noté à part entière.

Autre avantage : ce coup de pouce donné à l’économie circulaire par la commande publique ne coûterait rien à l’Etat : ni crédit d’impôt, ni subvention, argue encore Valérie David. A noter que dans le cadre de la pré-feuille de route de l’économie circulaire, la commande publique est un des leviers et l’une des mesures phares pour mobiliser les acteurs sur ce sujet.

 

Organiser une bourse de l’économie circulaire du BTP

 

Autre proposition avancée : organiser une bourse d’échange entre l’offre et la demande de matériaux et de terres à l’instar de la plateforme de mutualisation de services pour professionnels Noé, opérationnelle depuis l’automne dernier à Bordeaux. Cette plateforme, qui permet de fluidifier le chantier en ville, préfigure ce que sera demain la bourse de l’économie circulaire du BTP.

Enfin, dernier levier pour encourager l’économie circulaire : la déconstruction sélective. Il s’agirait ici d’imposer, dans le cadre de la réhabilitation de bâtiments, que les matériaux issus de la déconstruction soient obligatoirement proposés au réemploi via les associations ou des entreprises d’insertion. Intérêt : outre le réemploi de ressources, qui aujourd’hui est laissé à la libre appréciation des entreprises et/ou des élus, un tel dispositif permettrait aux associations qui récupèrent ces matériaux de réaliser d’importantes économies.

Ces appels seront-ils entendus et les propositions intégrées dans la feuille de route ? Réponse le 31 mars…

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X