En direct

Marc Barani, Grand Prix national de l'architecture

 |  le 22/11/2013  |  ArchitectureAlpes-MaritimesPrix d'architecture

Cinq architectes étaient en lice pour l'édition 2013 du Grand Prix national de l'architecture. Et c'est le Niçois Marc Barani qui a été distingué par le ministère de la Culture. Né en 1957 à Menton (Alpes-Maritimes), il grandit « face à la mer et dos à la montagne, entre la puissance de la roche et l'infini de l'horizon ». Diplômé de l'école d'architecture de Marseille (1983), il est remarqué en 1992 pour son extension du cimetière Saint-Pancrace de Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes). Il reçoit l'Equerre d'argent du « Moniteur » en 2008, pour la réalisation du pôle multimodal du tramway de Nice. Féru d'anthropologie, Marc Barani définit son art comme « la science des correspondances subtiles ».

PHOTO - Image18437.jpg
PHOTO - Image18437.jpg

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Marc Barani, Grand Prix national de l'architecture

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur