En direct

MAP et LC2I inventent le village vertical

C.W |  le 04/05/2018  |  Bouches-du-Rhône

Marseille -

Après avoir créé en 2013 l'ensemble de restaurants et de commerces Les Voûtes sous le parvis de la cathédrale de la Major à Marseille, LC2I intervient à nouveau dans le périmètre de l'opération d'intérêt national Euroméditerranée. Cette fois-ci, il propose la résidence AVA, située dans le quartier d'Arenc.

Il s'agit d'un « village vertical » (5 500 m2 SP) de 79 logements, dont 10 maisons, conçues comme des duplex. Cinq d'entre elles, situées au rez-de-chaussée, disposent d'un accès à la rue et d'un jardin à l'arrière. Les cinq autres se situent sur le toit, aménagé comme une place de village, avec sa piscine et son mobilier urbain. « Après une étude auprès des ménages en processus d'acquisition, nous avons constaté que plus de 80 % préfèrent habiter une maison. Les parties communes sont mal vécues. Une maison a l'avantage de donner accès directement au jardin. Elle est aussi flexible », argumente Eric Foillard, fondateur et gérant de la société de promotion. Aux deux extrémités de l'immeuble, des espaces seront réservés à des activités.

Recherche de modularité. A partir de ce cahier des charges et d'un prix moyen d'accession de 3 290 €/m2 (hors parking, TVA à 5,5 % zone Anru), l'agence MAP, mandataire de l'équipe de maîtrise d'œuvre (BET : Sigma), a conçu trois blocs en béton de type Thermedia reliés par les circulations verticales et les loggias intégrées en structure métallique. Seules les façades sont porteuses, dégageant une surface habitable par plateau de 550 m2 .

« Pendant la vie du bâtiment, il sera possible de changer l'organisation du logement, avec l'ajout d'une pièce, l'extension du séjour, etc. Nous avons également conçu des pièces autonomes qui peuvent devenir des T1 ou des chambres d'étudiant », détaille l'architecte Renaud Tarrazi, de MAP. Situées sur trois des huit niveaux du futur immeuble, ces pièces seront accessibles par des coursives collectives ou par la terrasse de l'appartement principal. La modularité est poussée jusqu'au déplacement des ouvertures, qui permettent de transformer un plateau en espace de bureaux.

Relié au système de thalassothermie Thassalia, le bâtiment conçu en BIM dans le respect de la démarche Bâtiments durables méditerranéens doit entrer en chantier cet été pour une durée de vingt-quatre mois (coût des travaux : 10 M€ HT).

PHOTO - 12781_780534_k2_k1_1844836.jpg
PHOTO - 12781_780534_k2_k1_1844836.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur