Malgré le Covid, Icade reste optimiste
Olivier Wigniolle, directeur général d'Icade. - © Xavier Lahache

Malgré le Covid, Icade reste optimiste

AFP |  le 22/10/2020  |  IcadePromoteurs immobiliersFrance Résultats trimestriels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Icade
Logement
Promoteurs immobiliers
France
Résultats trimestriels
Valider

Au 3e trimestre, Icade a enregistré un chiffre d'affaires de 356 millions d'euros, en hausse de 4,9% par rapport à la même époque l'an dernier.

Icade a estimé jeudi 22 octobre que la crise du Covid lui coûterait moins cher que redouté cette année car ses chantiers ont bien repris, même si ses résultats vont nettement baisser.

"On a un impact de la crise qui se révèle être moindre" que prévu, a résumé à l'AFP le directeur général d'Icade, Olivier Wigniolle, à l'occasion de la présentation des chiffres trimestriels du groupe.

A la fois actif dans les bureaux, le logement et les établissements de santé, Icade a enregistré au troisième trimestre un chiffre d'affaires de 356 millions d'euros, soit une hausse de 4,9% par rapport à la même époque l'an dernier.

C'est une amélioration après une baisse au premier semestre face à la crise sanitaire et à des semaines de confinement qui ont plombé l'activité du groupe.

La filiale de la Caisse des Dépôts, prévient toutefois que ses résultats 2020 baisseront nettement. Son indicateur de référence, le "cash flow net courant" devrait s'établir autour de 4,80 euros par action, soit un recul de plus de 8%.

Optimisme

Mais, par rapport au début de l'été, le groupe a gagné en optimisme. Il estime que la crise n'amputera son bénéfice net annuel que d'environ 75 millions d'euros et non plus une centaine.

Il y a "trois principales raisons", a énuméré M. Wigniolle.

D'abord, Icade s'est rendu compte que ses chantiers, largement interrompus par le confinement, avaient redémarré plus vite et plus efficacement qu'attendu.

Second facteur favorable, le groupe a subi moins d'impayés que prévu de la part de ses locataires, que ce soit dans les bureaux ou les établissements de santé.

"On est quasiment à des taux d'avant crise", a expliqué le directeur général, estimant que les allègements consentis aux locataires avaient globalement permis de les maintenir à flot.

Enfin, troisième facteur, "on avait imaginé que la commercialisation de logements allait être plus compliquée que par le passé", a expliqué M. Wigniolle. "Il faut bien reconnaître qu'on avait une vision trop pessimiste."

Comme les autres grands promoteurs français, Icade a profité d'un bond des ventes de logements aux grands investisseurs, qui devrait compenser une chute auprès des particuliers depuis le début de la crise.

En matière de ventes annuelles de logements, "on fera vraisemblablement mieux qu'en 2019", a assuré M. Wigniolle, même si leur nombre s'inscrivait en nette baisse à fin septembre.

Commentaires

Malgré le Covid, Icade reste optimiste

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation foncière des collectivités

Valorisation foncière des collectivités

Date de parution : 11/2020

Voir

Traité de l'évaluation des biens

Traité de l'évaluation des biens

Date de parution : 11/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil