En direct

MAJORS Vivendi est satisfait des marges de la SGE

GUILLAUME DELACROIX |  le 19/03/1999  |  EnergieEntreprisesTransportParisFrance entière

-Les résultats 1998 du groupe battent des records dans l'environnement, l'électricité et la route.

Et de deux. Pour la deuxième année consécutive, Jean-Marie Messier, président de Vivendi, a pu rendre hommage à Antoine Zacharias, P-DG de la SGE : « Il a fait du très bon boulot, et est en avance d'un an sur son tableau de marche. » Le pôle aménagement du groupe de l'avenue de Friedland a en effet confirmé sa capacité de rentabilité propre en 1998 : le résultat d'exploitation est de nouveau positif dans l'immobilier (CGIS, voir encadré), à 34 millions de francs (5,3 millions d'euros), et a été multiplié par trois dans le BTP (SGE), à 810,8 millions de francs (123,6 millions d'euros). Une fusion des deux entités à moyen terme n'est pas exclue, et Vivendi confirme son intention de franchir le millénaire avec la SGE. En clair : pas de désengagement avant début 2001.

Pour l'ensemble de ses métiers, Vivendi affiche une nouvelle fois des performances brillantes : + 25 % pour le chiffre d'affaires, à 208 milliards de francs (31,7 milliards d'euros) ; + 119 % pour le résultat d'exploitation ; et + 36 % pour le résultat net. Dans l'environnement, l'activité s'est accrue de 7,5 %, et de 13 % à l'international. Dans la communication, l'activité a bondi de 258 %, en raison notamment de la consolidation d'Havas. Pour 1999, Jean-Marie Messier prévoit une augmentation supérieure à 10 % de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices nets, et de 45 % de son résultat d'exploitation.

De son côté, Antoine Zacharias se félicite lui aussi des résultats de l'exercice 1998. L'activité de la SGE s'est tassée l'an dernier, mais les marges ont doublé. « Le chiffre d'affaires n'est pas notre obsession », a clamé le P-DG. « Ce qui est important, c'est la sélectivité. J'estime qu'il faut sortir de la fatalité du résultat net à 1 %, et qu'il faut absolument atteindre 2 %. Je ne doute pas que la SGE puisse y arriver ! »

Après avoir engagé 2,5 milliards de francs de restructurations sur trois ans, et réduit les effectifs de 10 000 personnes, le profil de l'entreprise est jugé « recentré de manière équilibrée sur les métiers de la construction ». Dynamique à l'international, le BTP en France est en baisse de 3,6 % à cause de la déprime du génie civil. La thermique-mécanique est en recul de 4,5 %.

A l'inverse, les travaux électriques et la route progressent, et pèsent aujourd'hui 55 % du chiffre d'affaires total. Ils atteignent même une rentabilité d'exploitation proche des niveaux historiques : 2 % dans la route, et 4,1 % dans l'électricité. En 1999, le bâtiment devrait être « plat », tandis que les TP accuseraient une nouvelle baisse de 4 à 5 %. La SGE prévoit une progression à deux chiffres de son résultat d'exploitation et de son résultat net, pour une activité en très légère hausse.

CHIFFRES CLES 1998

Vivendi : chiffre d'affaires : 208,2 milliards de francs (31,7 milliards d'euros), + 24,6 %.

Résultat d'exploitation : 9,1 milliards de francs (1,39 milliard d'euros), + 119 %.

Résultat net part du groupe : 7,35 milliards de francs (1,12 milliard d'euros), + 36 %.

SGE : chiffre d'affaires : 52,549 milliards de francs (8,011 milliards d'euros), -1,6 %.

Résultat d'exploitation : 810,8 millions de francs (123,6 millions d'euros), + 187,4 %.

Résultat net part du groupe : 604,8 millions de francs (92,2 millions d'euros), + 96,8 %.

Unibail : un patrimoine de 20 milliards de francs

Conformément à son souhait de ne pas avoir de politique patrimoniale dans l'immobilier, la CGIS a cédé 5,858 milliards d'actifs à Unibail. Ils sont composés de 165 250 m2 de bureaux à La Défense (tours Ariane, Michelet, Galilée et Village Valmy), à Paris et à Neuilly (les immeubles Havas) et de 134 000 m2 d'actifs commerciaux (le Cnit, le Carrousel du Louvre et la Colline de La Défense). Vivendi, qui réalise une moins-value de 4,37 milliards de francs (déjà provisionnée), prévoit de céder d'ici à la mi-1999 ses hôtels. Avec un patrimoine de près de 20 milliards, Unibail, devient la première foncière européenne.

Commentaires

MAJORS Vivendi est satisfait des marges de la SGE

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX