En direct

Maîtrise des risques : Apave se réorganise et passe à l’offensive
Schéma de gouvernance du groupe Apave - © © Apave

Maîtrise des risques : Apave se réorganise et passe à l’offensive

DOMINIQUE ERRARD |  le 06/10/2011  |  France

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
France
Valider

Pour améliorer ses performances et accroître ses résultats financiers, Apave se dote d’une gouvernance unique. La mobilisation des ingénieurs du groupe sur l’offre commerciale doit participer à la relance de l’activité.

2010 n’a pas été une grande année pour Apave. Avec un chiffre d’affaires de 705 millions d’euros (dont 145 pour la construction) et un résultat net de 5,8 millions (12,6 en 2009), le numéro 3 du contrôle de la construction en France veut tourner la page et se fixer un nouvel objectif : améliorer ses performances, et par voie de conséquence ses résultats financiers. « Nous nous sommes dotés d’une gouvernance et d’une direction générale unique », annonce Christian Mainet, président du conseil d’administration d’Apave, société mère au statut de SA, elle-même détenue par les quatre associations indépendantes et historiques du groupe (Apave Sudeurope, Apave parisienne, Apave nord-ouest et Apave alsacienne). « Nous avons pour objectif d’augmenter nos résultats financiers pour renforcer nos capacités de développement, en particulier à l’international, et améliorer la qualité de notre service », confie Van Phuc Lê, vice-président Apave.

Révolution culturelle

Cet objectif passe par une réorganisation ambitieuse et une reconquête du marché. Il prend aussi des allures de révolution culturelle dans un monde d’ingénieurs. Cinq priorités sont avancées et leur mise en œuvre dans l’ensemble des filiales (*) est confiée à Rémi Sohier, directeur général Apave : simplifier le fonctionnement opérationnel (gouvernance et direction générale uniques) ; mettre en place un système d’information unique et commun à toutes les entités du groupe (jusqu’ici chaque association était indépendante) ; relancer l’organisation commerciale en impliquant les ingénieurs (sans altérer leur expertise technique) ; poursuivre l’adaptation de l’offre aux attentes du client ; et enfin mobiliser le management (formation) sur cette nouvelle ambition dénommée « projet Alpha ». Objectif 2014 chiffré : « Nous visons 820 millions de chiffre d’affaires avec un résultat net de 35 millions dans trois ans (soit 4% de croissance par an) », s’enthousiasme Van Phuc Lê qui vise la deuxième marche du podium de la maîtrise des risques construction en France... Avec pour cible, dans ce domaine en particulier, le marché du contrôle technique dans le domaine de la promotion privée...

A l’heure du dumping sauvage sur les honoraires des missions de contrôle technique et de sécurité et protection de la santé, Apave ne désarme pas et compte trouver les fruits de sa nouvelle croissance grâce, en particulier, à la réduction des charges et à l’offensive commerciale.

(*) Quatre filiales opérationnelles France (sur les quatre territoires historiques) + Apave international + Apave développement (regroupant les filiales françaises spécialisées) + Osac (organisme pour la sécurité de l’aviation civile)

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur