En direct

MAITRISE D'OUVRAGE PUBLIQUE Météo France restructure ses installations

PATRICE DROUIN |  le 21/02/1997  |  GirondeIsèreLoire-Atlantique

Etablissement public à caractère administratif dépendant du ministère des Finances, Météo France compte 3 700 agents et dispose d'un budget annuel de 1,7 milliard de francs. Outre son siège social parisien (7 000 m2 quai Branly), ses principales implantations sont presque toujours situées sur (ou près) des plate-formes aéroportuaires, l'aéronautique étant l'un de ses principaux « clients », en particulier la Météopole de Toulouse (30 000 m2 sur un site de 55 hectares). Pour entretenir son patrimoine, Météo France dispose d'un budget annuel de 23 millions de francs.

Maître d'ouvrage public, Météo France s'appuie beaucoup sur les DDE pour mener à bien ses principales opérations (en dessous de 700 000 francs, les projets sont du ressort des (sept) directions interrégionales et des (six) entités de l'outre-mer.

La direction logistique et contrats - une équipe d'une dizaine de personnes dirigée par Jean-Yves Boig - qui consacre les trois quarts de son budget aux travaux de restructuration et le dernier quart à l'entretien, privilégie : les entreprises générales moins-disantes, les concours d'architecture ou les appels à candidature, le paiement des sociétés et des concepteurs intervenant au bout de 35 jours. .

Principales prévisions

Bordeaux : regroupement des installations de la direction interrégionale (20 millions sur trois ans ; démarrage des travaux fin 1997) ;

Fort de France/Le Lamentin (Martinique) : restructuration des services de prévisions et d'alerte météorologiques (3 millions sur trois ans ; démarrage des travaux deuxième semestre 1997) ;

Nantes : restructuration du centre météo installé sur l'aéroport nantais (4 millions ; démarrage des travaux début 1998) ;

Lille/Lesquin : reconstruction du centre d'observations météorologiques (2,5 millions ; démarrage des travaux fin 1997) ;

Grenoble/Saint-Martin d'Hères : agrandissement du centre d'études de la neige (1,5 million ; démarrage des travaux fin 1997/début 1998) ;

à partir de 1998, construction d'un radar par an (probablement dans les Pyrénées-Orientales, dans le Var et dans le Vaucluse). Coût unitaire : au moins 10 millions, dont 3 millions environ pour le génie civil.

Contact : Jean-Yves Boig (directeur de la logistique et des contrats) ; 1, quai Branly 75340 Paris Cedex 07. Tél. : 01.45.56.73.00. Fax : 01.45.56.70.05.

Commentaires

MAITRISE D'OUVRAGE PUBLIQUE Météo France restructure ses installations

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Traité de contentieux de la commande publique

Traité de contentieux de la commande publique

Livre

Prix : 87.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur