En direct

Maîtrise d'oeuvre Séparer le bon grain de l'ivraie

ELISABETH ALLAIN-DUPRE |  le 25/04/1997  |  ArchitectureMaison individuelleVarImmobilierLogement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Maison individuelle
Var
Immobilier
Logement
Professionnels
Valider

-Devant le flot de créations de cabinets de maîtrise d'oeuvre, le Synaamob préconise d'établir des critères de qualification plus stricts.

Mieux cerner les compétences d'une profession en croissance exponentielle depuis quelques années et travailler au rapprochement des différentes professions de la maîtrise d'oeuvre sont les objectifs fixés par son président Claude Dufour, au Syndicat national des architectes, agréés, et maîtres d'oeuvre en bâtiment (Synaamob), qui tiendra son congrès du 8 au 10 mai prochain à Saint-Raphaël (Var).

« Le flot actuel de création de cabinets de maîtrise d'oeuvre - l'Insee en recense aujourd'hui 12 000... - nous pose un vrai problème, observe Claude Dufour, d'où la nécessité de mieux cerner les compétences en établissant des critères de qualification pour séparer le bon grain de l'ivraie. » Rejoignant en cela les architectes, le Synaamob dénonce l'augmentation préoccupante du «travail au noir» en matière de conception de maisons individuelles : «A l'heure actuelle, 70% des demandes de permis de construire pour des constructions de moins de 170 m2 ne sont pas signées par des professionnels.» Mieux identifier les professionnels du secteur est l'objectif de l'Office professionnel de qualification des maîtres d'oeuvre en bâtiment (OPQMOB), créé en 1993. Réservée aux candidats ayant cinq ans d'expérience au moins, cette recherche d'une compétence professionnelle identifiée et garantie est suivie avec intérêt par les pouvoirs publics, mais n'a pas encore reçu de reconnaissance officielle.

Rapprochements

Quant au rapprochement avec les différents partenaires de la maîtrise d'oeuvre, il devrait trouver une première concrétisation dans le regroupement, amorcé l'an dernier, du Synaamob et de la Cnamome (Chambre syndicale nationale des architectes, agréés, maîtres d'oeuvre, métreurs, experts). La Cnamome vient d'entériner à son congrès de Saint-Jean-de-Luz le principe de cette fédération. Il devrait être également voté par le Synaamob lors du congrès de Saint-Raphaël. « Il s'agit d'une fédération, souligne Claude Dufour, au sein de laquelle les deux organisations garderaient leur autonomie. Rien n'empêche, ajoute-t-il, que cette fédération s'ouvre aussi à d'autres professionnels de la maîtrise d'oeuvre, comme les architectes d'intérieur ou les paysagistes. »

Plus délicates sont les relations avec les architectes. Mais, en ces temps de crise et de réformes, « il faut voir où sont nos vrais combats », note Claude Dufour. Preuve d'une volonté d'ouverture réciproque, les représentants des maîtres d'oeuvre et ceux des architectes - en tant qu'agréé, Claude Dufour est inscrit au tableau de l'Ordre - se sont rencontrés à plusieurs reprises durant l'hiver. Pour enterrer définitivement la hache de guerre, le Synaamob leur demande un geste fort : l'agrément des quelque 800 « porteurs de récépissés », laissés-pour-compte des commissions d'agrément chargées d'examiner la compétence des maîtres d'oeuvre à la fin des années 70. A suivre.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Date de parution : 10/2020

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil