En direct

Maisons individuelles : jusqu’à 40% de gains énergétiques avec la modernisation des systèmes de chauffage
Le remplacement des systèmes de chauffage permet de faire un gain important d'énergie. - © © Franck Boston - Fotolia

Maisons individuelles : jusqu’à 40% de gains énergétiques avec la modernisation des systèmes de chauffage

S.V. |  le 28/02/2018  |  EnergieImmobilierTechniqueBâtimentEfficacité énergétique

En modernisant le système de chauffage, les gains énergétiques peuvent grimper en flèche. C’est la conclusion de l’étude menée sur la rénovation énergétique des maisons individuelles par l’association Energies et avenir, qui regroupe les professionnels du chauffage à eau chaude. L’organisation professionnelle entend avec ce document se positionner parmi les acteurs influents dans le cadre du plan de rénovation énergétique des bâtiments, impulsé par Nicolas Hulot et Jacques Mézard.

Et si une rénovation énergétique réussie passait par le remplacement de la chaudière ? C’est la question que s’est posée Energies et avenir, association qui regroupe l’ensemble des professions de la filière du chauffage à eau chaude. L’organisation a mis à jour une étude sur la rénovation énergétique des maisons individuelles réalisée pour la première fois en 2010*, en s’intéressant particulièrement à la performance et au potentiel des systèmes à eau chaude. Résultat : parmi l’ensemble des travaux de rénovation énergétique, les meilleures performances énergétiques sont atteintes avec le changement de la chaudière ou des bouquets de travaux intégrant une amélioration du système de chauffage.

Car si l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) demeure un incontournable de la rénovation énergétique, Energies et avenir milite pour la modernisation des systèmes de chauffage. L’association estime que les gains énergétiques peuvent être de l’ordre de 40%, avec un retour sur investissement d’environ 3 ans. Combinée à l’isolation de la toiture, cette modernisation permet d’obtenir un gain de 50% sur la performance énergétique pour un investissement inférieur à 5 000 euros HT. « C’est important d’obtenir des coûts d’investissement intéressants parce que dans le cadre des maisons individuelles, la rénovation énergétique peut s’avérer plus coûteuse », note Patrice Hennig, porte-parole de l’association Energies et Avenir.

Selon le classement général des bouquets de travaux étudiés par l’association, la solution la plus rentable pour les maisons chauffées au fioul est l’installation d’une chaudière fioul à condensation, couplée à une isolation des combles. Ce bouquet de travaux, d’un coût global de 9 000 euros TTC (hors aides), permet d’avoir un retour sur investissement inférieur à trois ans, pour un gain énergétique de 60%. Du côté des maisons chauffées à l’électricité, les économies d’énergie peuvent atteindre 85%, mais nécessitent des investissements plus importants, de l’ordre de 20 000 euros TTC. Autre exemple proposé par l’étude : l’installation d’une boucle à eau chaude avec une pompe à chaleur double service, combinée à l’isolation des combles et la mise en place d’un double vitrage. Coût de l’opération : 25 000 euros TTC (hors aides), pour un gain énergétique de 85%.

Se faire entendre comme acteur de la rénovation énergétique

 

Alors que le Plan pour la rénovation énergétique des bâtiments, piloté par les ministres Nicolas Hulot et Jacques Mézard, doit se déployer, Energies et avenir entend se positionner parmi les acteurs incontournables de cette vague de rénovation. C’est dans ce sens qu’elle a republié cette étude sur les maisons individuelles. « Dans le cadre du plan de rénovation énergétique des bâtiments, l’isolation est beaucoup évoquée, contrairement aux systèmes de chauffage. Avec le changement de la chaudière, nous pouvons gagner jusqu’à 40% d’économie d’énergie », souligne Patrice Hennig.

Pour faire entendre ce discours, Energies et avenir a participé à la concertation organisée par le Plan bâtiment durable. L’organisation plaide pour le développement des contrats de performance énergétique dans le tertiaire. « Nous voudrions un coup de pouce dans ce domaine parce que cela permettrait d’aller plus loin dans les travaux d’économie d’énergie », souligne Patrice Hennig. Autre suggestion : muscler le diagnostic de performance énergétique (DPE). « Aujourd’hui, ce diagnostic se résume à une étiquette énergie. Ce qui manque au DPE, c’est tout l’aspect préconisation de travaux », expose le porte-parole de l’association.

Pour Patrice Hennig, le message est simple : « nous avons toutes les bonnes technologies à portée de mains. Reste aujourd’hui à travailler la communication autour de l’efficacité énergétique. » Un volet auquel s’intéresse le Plan bâtiment durable. La mission interministérielle a dévoilé le 22 février 2018 ses 50 propositions pour le Plan de rénovation énergétique des bâtiments, issue de la consultation qu’elle a organisé auprès des professionnels du secteur. Dans ce document, elle préconise notamment la création d’une « marque commune » autour de la rénovation énergétique.

Commentaires

Maisons individuelles : jusqu’à 40% de gains énergétiques avec la modernisation des systèmes de chauffage

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX