En direct

MAISONS INDIVIDUELLES Des petits chantiers d'un jour

jean-luc sable |  le 04/06/1999  |  TechniqueRéglementation techniqueTarn

Les maisons sont entièrement préfabriquées et équipées en usine. Le concept, bien que limité par le transport, permet l'assemblage modulaire.

Sur ses chantiers, il arrive à Louis Malié de signer dans la même journée les documents de début et de fin des travaux. Une journée, c'est le temps qu'il lui faut pour livrer une maison prête à habiter, avec le crépi, les sanitaires et leurs rideaux ! Les maisons sont préconstruites dans son usine de Graulhet, dans le Tarn, et transportées par camion sur leur emplacement définitif. « Quand le permis de construire est accepté, nous lançons la construction en usine et nous livrons la maison trois mois après », précise-t-il.

Ce procédé de préconstruction a été inventé et breveté par Louis Malié. Aujourd'hui, sa société, La Maison transportable, produit deux maisons par semaine. La chaîne de construction est couverte et à l'abri des intempéries. 200 mètres séparent la centrale à béton des maisons sur le départ. Sur cette longueur, un pont roulant et deux rails permettent de faire avancer les maisons en construction d'un poste de travail au suivant. Les murs et le plancher sont d'abord ferraillés et coulés séparément sur deux tables horizontales. Chaque panneau en béton armé contient les gaines électriques, la distribution hydraulique et les ouvertures pour les portes et les fenêtres. Lorsque le béton est sec, les quatre murs et le plancher sont démoulés, levés et assemblés. La maison peut être avancée sur les rails pour recevoir successivement le crépi, l'isolation, les plaques de plâtre et le revêtement de sol, le plafond et la toiture, les huisseries, les finitions, enfin les équipements de cuisine et les éléments choisis par le client. « Chaque ouvrier sait toujours ce qu'il a à faire grâce à un cahier technique qui suit la maison et contient les directives. », décrit Richard Malié, responsable technique.

Sur le site, le travail consiste à préparer les fondations et à raccorder les réseaux. La pose s'effectue avec un transpalette à chenille, d'une charge utile de 45 t. « Nos modules ont des dimensions maximum de 9,5 x4,5 m pour pouvoir monter sur des semi-remorques », explique Richard Malié. « En raccordant entre eux plusieurs modules, nous pouvons néanmoins construire des maisons de plain-pied jusqu'à 200 m2. »

PHOTO

La chaîne de construction est couverte et à l'abri des intempéries. Les quatre murs et le plancher sont démoulés, levés et assemblés grâce à des crochets de levage.

Une journée, c'est le temps qu'il faut pour livrer une maison prête à habiter.

Commentaires

MAISONS INDIVIDUELLES Des petits chantiers d'un jour

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur