En direct

La start-up WeMaintain renouvelle le modèle économique de maintenance des ascenseurs
- © WeMaintain

La start-up WeMaintain renouvelle le modèle économique de maintenance des ascenseurs

le 13/06/2018  |  ImmobilierTechniqueBâtimentCommunication

La jeune pousse française supprime les intermédiaires en matière d’entretien des ascenseurs. Fini les contrats passés avec la marque de l'appareil. Désormais, le technicien avec un statut d'auto-entrepreneur, travaillera directement pour le propriétaire ou l’exploitant de l’immeuble.

Selon la Fédération des ascenseurs, chaque ascenseur connaît en moyenne trois pannes par an. Le plus souvent ces dysfonctionnements concernent les portes, mais ils peuvent aussi être relatifs à des vibrations ou à des pièces défectueuses. « Le marché de la maintenance de ces matériels représente 35 milliards de dollars à l’échelle mondiale », rappelle Romain Bordier, directeur marketing et des opérations de la start-up française WeMaintain. « Et globalement, les propriétaires d’immeubles ou les exploitants sont insatisfaits du service lié à leurs ascenseur », poursuit-il.

Dans le même temps, le salaire moyen des techniciens chargés de leur maintenance serait compris entre 20 000 et 25 000 €,selon la jeune pousse, pour assurer l’entretien d’une centaine d’appareils, alors que chaque contrat est vendu par les majors du secteur aux environs de 2000 euros par machine. « Ce contexte n’incite par les techniciens à réaliser des prestations de qualité », affirme Romain Bordier.

 

Fonctionnement de la plateforme

 

WeMaintain a  donc mis en place une plateforme web qui permet de [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

La start-up WeMaintain renouvelle le modèle économique de maintenance des ascenseurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Verlinde

25/08/2018 10h:15

Bonjour, Les contrats de maintenance des ascenseurs sont réglementés; Ils engagent la responsabilité civile et pénale des intervenants, quand bien même il s'agirait d'un simple contrôle. Cela signifie aussi que mandater un prestataire autre qu'un ascensoriste qui n'intervient pas dans le cadre d'un contrat de maintenance légal constitue un risque pour le maitre d'ouvrage ( propriétaire) qui ne pourra plus se retourner contre son ascensoriste en cas d'accident ou d'un défaut de maintenance avéré....c'est pour ces motifs que n'interviennent sur des ascenseurs ,en dehors du prestataire attributaire du contrat légal, seulement les organismes agréés et les "vrais experts", ceux reconnus par les tribunaux. Ce sujet est vieux et connu depuis l’apparition des premiers contrats d’entretien réglementés en 1977.. La multiplication d'intervenants fausse la reconnaissance de responsabilité; cela ne m'étonne donc pas de voir Foncia qui est un des pires gestionnaires d'immeubles à en croire les avis laissés sur le Net , de favoriser ces pratiques douteuses. Je rappelle aux syndics que depuis la loi Hoquet de 2016, ils ont obligation de formation qui les responsabilise à tous niveaux. Il est donc inutile de croire qu'ils puissent se dégager de leur responsabilité en déléguant à un quelconque prestataire le contrôle de leur parc d'ascenseurs. En résumé : prestation forcément couteuse autant qu’inutile, et pratiques douteuses. J VERLINDE

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur