En direct

Maçonnerie : les solutions de trois industriels
Bloc porteur en béton de miscanthus, développé par Alkern et Ciments Calcia

Maçonnerie : les solutions de trois industriels

le 07/06/2018  |  Gros œuvremaçonnerieArtisan chantier

Trois industriels, Terreal, Alkern et Xella nous présentent leurs solutions constructives - respectivement brique, parpaing et bloc de béton cellulaire - ainsi que leurs dernières innovations.

Terreal : la pose au cordon

 « La course au “R” a été un axe fort d’innovation de la maçonnerie terre cuite pour construire des bâtiments performants dans de bonnes conditions technico-économiques. Pour le monomur et la brique de structure, le sujet essentiel est, désormais, celui du confort de mise en œuvre et du développement durable. Après la pose traditionnelle au mortier - qui nécessite de mélanger sur chantier sable, ciment et eau -, nous sommes passés à la pose à joint mince avec un produit en sac prêt à l’emploi. Aujourd’hui, nous arrivons à la pose collée. Afin d’économiser les ressources, de gagner du temps et d’améliorer les conditions de travail, les briquetiers ont créé une nouvelle génération de colle sans ciment. Pour 1 m² de maçonnerie, un maçon transporte plus de 40 kg de mortier traditionnel, 3 kg de joint mince et désormais… seulement 200 g de colle ! Celle-ci, sous forme de cartouche ou poche, s’applique au pistolet et ne requiert aucun dosage sur chantier : deux traits suffisent pour assurer le maintien et l’étanchéité entre deux rangs. Cette nouvelle pose « au cordon » remporte un franc succès et les fabricants accompagnent les artisans avec un dispositif d’assistance technique au premier chantier. En termes d’environnement, elle représente une économie d’eau substantielle par rapport à la solution joint mince qui nécessite encore un litre d’eau par m², soit environ 250 litres pour une maison standard. »

Eric Risser, Directeur marketing Terreal et animateur GT Marketing Briques de structure de la FFTB 

 

Alkern : diverses évolutions

 « Cela fait plus de 12 ans que nous poussons la résistance thermique du parpaing. Nous avons changé le granulat, injecté de l‘isolant dans les alvéoles et répondons, désormais, aux exigences de la RT 2012 à la maison passive, avec une gamme allant de résistance thermique R allant de 0,3 à R 2.14 m².K/W en largeur 20 cm. La dernière innovation du GIE France Bloc est le bloc Kosmo City, un bloc en roche volcanique et mousse isolante Airium de Lafarge, affichant un R de 1.7. Recyclable, 100% minéral, compétitif en thermique et en résistante au feu, il est adapté au collectif. Autre grande évolution, le passage à la pose collée, qui réduit de 90% la consommation d’eau sur le chantier. Cette année, nous avons épaissi cette colle à 3 mm pour la rendre visible à l’écrasement et travaillons sur un nouveau rouleau applicateur réalisant des traits plus homogènes. Côté développement durable, nos nouvelles fiches FDES bénéficient toujours d’un excellent bilan par l’absence de cuisson, un séchage sur parc et la proximité avec 50 sites de production en France. Enfin, notre dernier développement concerne le biosourcé avec Nature Bloc, un bloc composé de copeaux de bois issus de nos palettes de livraison consignées. »

Claudine Locheron, Directrice Nationale Prescription Alkern

 

Xella : une offre enrichie

 « Depuis trois ans, la dynamique du béton cellulaire s’illustre par de nouvelles solutions pour les murs isolés par l’intérieur. Le bloc Compact, d’épaisseur 22,5 cm, offre une meilleure performance thermique, qui permet la pose d’un isolant de 8 cm contre 12-14 cm pour les autres solutions traditionnelles du marché, soit une économie sur le prix de l’isolation pouvant atteindre 6 € du m². La deuxième innovation est le mur Ytong Verti pour le logement collectif et le tertiaire en épaisseur 20 cm. Un produit plus dense, avec une résistance mécanique et une isolation thermique supérieures, permettant de gagner des mètres carrés habitables. La troisième évolution est la gamme de planelles Thermostop, repensées pour le traitement des ponts thermiques, qui bénéficie des qualités de pose et d’étanchéité à l’air des matériaux pleins, sans isolant ajouté. Enfin, nous avons lancé en mai 2018 des innovations sur le segment des murs coupe-feu : de très grands blocs, un système de maçonnerie armée se plaçant dans le lit de colle, des accessoires de fixation aux poteaux et des outils de manutention adaptés. Cela témoigne de nos réflexions sur les éléments de grande taille, plus accessibles aux petites entreprises que les murs préfabriqués. Côté environnement, nous faisons évoluer en continu nos fiches FDES et regardons de près la démarche E+ C-, une première étude du BET Pouget démontrant toute la pertinence du béton cellulaire. Concernant les artisans, l’enjeu est de leur démontrer la compétitivité du béton cellulaire et de leur donner l’envie d’essayer. Nous renforçons notre démarche formation dans les CFA et faisons un travail de fond en prescription. »

François Chardon, Directeur marketing et développement de Xella France

 

Commentaires

Maçonnerie : les solutions de trois industriels

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX