- ©

"Ma maison pour 15 euros par jour" sur orbite

CHESSA Milena |  le 21/02/2008  |  France

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Immobilier
Valider

Alors qu'une trentaine d'associations s'apprêtent à passer "une nuit solidaire pour le logement", place de la République à Paris, Christine Boutin a lancé officiellement sa "maison pour 15 euros par jour".

"Je veux le préciser d'emblée: ce n'est pas la maison Borloo", a-t-elle martelé devant un parterre de radios-télés et le gotha du bâtiment, se démarquant ainsi de la maison à 100.000 euros, restée confidentielle malgré un lancement en fanfare. L'objectif de la ministre du Logement est double : permettre une accession à la propriété "populaire" et libérer ainsi des logements locatifs; satisfaire le vœux du président de la République d'avoir 70% de propriétaires. La maison concerne les primo-accédants modestes (entre 1.500 et 2.000 euros de revenus nets par mois), qui veulent acheter une maison dans le neuf en diffus ou en groupé. La somme de 15 euros/jour – soit 450 euros par mois, "le prix d'un loyer", a souligné la ministre – s'entend après déduction des aides personnelles au logement, hors portage foncier et sans autre apport personnel que les frais d'acquisition et d'hypothèque.

TVA à 5,5% sur le bâti
Au cœur du dossier, le pass-foncier qui permet de dissocier le remboursement de la maison et celui du bâti et ouvre désormais droit à une TVA à 5,5% sur le bâti. Pour fonctionner, il faut aussi une aide à l'accession sociale (subvention ou bonification de prêt) attribuée par la collectivité locale dans laquelle la maison est implantée. Ce coup de pouce va de 3.000 à 5.000 euros, a précisé Mme Boutin. C'est le 1% logement qui assure le portage des terrains pendant la période de remboursement du bâti. C'est lui aussi qui assure la sécurisation des acheteurs confrontés à des difficultés financières (rachat de la maison et relogement par le collecteur de 1%). Des acheteurs dont le taux d'effort ne sera pas supérieur à 24%.
"La maison n'est pas au rabais", a assuré la ministre. De 85 m2 habitables minium sur un terrain de 250 m2 hors bâti, également minium, elle affichera une consommation énergétique inférieure de 10% aux normes en cours, de systèmes économisant l'eau et elle sera pré-équipée pour le très haut débit. Elle vaut en réalité entre 160.000 et 185.000 euros, terrain compris, a précisé Christine Boutin. Le prix du terrain est garanti en euros constants. L'acheteur est donc à l'abri de la spéculation. "Je prends le pari devant vous qu'à Noël, des familles mettront la clé dans leur maison pour 15 euros par jour", a assuré Christine Boutin. Elle prévoit de réaliser une première tranche de 5.000 maisons cette année.
Françoise Vaysse

Lire aussi notre Dossier documentaire Logement : construire moins cher (Réservé aux abonnés

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur