En direct

Lyon-Turin : Matteo Salvini réaffirme son soutien au projet
Antonio TAJANI, président du Parlement européen, en visite sur le chantier de Saint-Martin-de-la-Porte en août 2018 pour réaffirmer le soutien de l'UE dans ce projet - © Caroline MOUREAUX - Photographe

Lyon-Turin : Matteo Salvini réaffirme son soutien au projet

Jessica Ibelaïdene avec AFP |  le 25/01/2019  |  Travaux publicsLyon-TurinTravaux ferroviaires

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Travaux publics
Lyon-Turin
Travaux ferroviaires
Valider

Le ministre de l'Intérieur italien et leader de la Ligue, Matteo Salvini, a déclaré que la controversée liaison ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin devait "absolument être construite". Une position réaffirmée en opposition frontale avec son partenaire de coalition, le Mouvement 5 Etoiles.

Le Lyon-Turin continue de faire couler beaucoup d'encre et de souligner les divergences au sein du gouvernement italien. Le 24 janvier, lors de l'enregistrement d'une émission de télévision diffusée le lendemain, le ministre de l'Intérieur et leader de la Ligue, Matteo Salvini a affirmé : "La ligne à grande vitesse doit absolument être construite, particulièrement parce que cela coûterait plus cher de l'éliminer que de la construire".

Alors que les travaux sont engagés et que les partenaires français et européens s'impatientent, le gouvernement italien a chargé une commission d'experts de lui remettre un rapport coûts-bénéfices - qui plaiderait pour un arrêt du chantier, selon les premières informations obtenues par la presse transalpine - sur ce projet contesté en Italie. "J'attends encore ce maudit rapport coûts-bénéfices, dont je n'ai pas encore vu l'ombre d'une page", a affirmé le ministre, selon des propos tenus lors de cette émission et rapportés par le quotidien "La Repubblica".

Désaccord gouvernemental profond

Ce projet ferroviaire déchaîne les passions en Italie. Et notamment au sein de la coalition populiste au pouvoir, où il fait l'objet d'un profond désaccord entre la Ligue de Matteo Salvini et le Mouvement 5 étoiles de Luigi Di Maio. Alors que le premier est attaché au projet car cher à sa base de petits entrepreneurs du nord du pays, le second a promis de mettre fin à qu'il considère comme un gaspillage d'argent public.

Selon des observateurs, les divergences sont telles que le gouvernement pourrait vouloir attendre les européennes pour se décider, contrairement à ce qu'avait annoncé en toute fin d'année le Premier ministre italien Giuseppe Conte. Mais le sujet est trop sensible, et aucun des deux partenaires ne serait prêt à perdre le bras de fer en pleine campagne électorale.

Le projet Lyon-Turin, dont l'élément central est un tunnel de 57,5 km d'un coût total de 8,6 milliards d'euros que l'on a commencé à creuser dans les Alpes italiennes et françaises, est contesté depuis ses débuts, en particulier par des associations de défense de l'environnement.

Commentaires

Lyon-Turin : Matteo Salvini réaffirme son soutien au projet

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Dicobat

Dicobat

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur