En direct

Lyon La forêt urbaine informatisée

rémi cambau, pierre delohen, josette dequéant, bertrand escolin, annick loréal, laurent miguet, nathalie moutarde |  le 14/11/1997  |  Espaces vertsAménagementNumériqueRhôneArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Espaces verts
Aménagement
Numérique
Rhône
Architecture
Communication
Valider

-Le Grand Lyon a développé une application spécifique de son système d'information géographique urbain pour gérer ses 54 000 arbres. -Le programme gère 1,5 million de paramètres sur la base d'un recensement exhaustif et d'une fiche d'identité de chaque individu.

Convaincu des fonctions sociale, pédagogique, urbanistique, ornementale, biophysique et biologique des arbres, le Grand Lyon a lancé - dès la fin des années quatre-vingts - une véritable politique de l'arbre intégrée à la charte d'écologie urbaine. Au chapitre des axes de travail prioritaires, la gestion du patrimoine arboré sur les 50 000 hectares du territoire du Grand Lyon avec ses 55 communes.

Restait à forger l'outil informatique simple et efficace indispensable au suivi des 45 000 arbres de l'époque devenus 54 000 aujourd'hui. De quoi, s'ils étaient regroupés en un seul site, composer un massif boisé supérieur à 450 ha.

Si chaque commune membre de la communauté urbaine de Lyon gère ses parcs et jardins, le Grand Lyon assure la gestion du patrimoine public et donc les arbres d'alignement. « Le Grand Lyon a choisi de lancer un audit du patrimoine arboré pour le localiser et l'expertiser », explique Frédéric Ségur, responsable du service « Arbres et paysages ». Il s'agissait alors de commencer par comprendre cette forêt urbaine avant de la développer.

A l'époque, jusqu'au début des années quatre-vingt-dix, la connaissance de ce patrimoine relevait d'un état de précision à 5 000 ou 10 000 arbres près. Une simple multiplication illustre l'étendue de la tâche : nombre d'arbres (plus de 50 000), multiplié par le nombre de paramètres souhaités par sujet (une trentaine : architecture actuelle, classification, hauteur totale, diamètre de la couronne, état général, hauteur du fût, circonférence du tronc, état récapitulatif, taille préconisée, périodicité de la taille, révision du pied, etc.). Résultat : plus de 1,5 million de paramètres à enregistrer. La solution informatique s'imposait.

Après étude des logiciels disponibles sur le marché et réflexion sur l'adaptation d'un logiciel existant, le bilan est apparu suffisamment négatif pour activer le développement d'une solution en interne avec appui sur le système fédérateur existant depuis 1985, le « système urbain de référence ». Le SUR a pour fonction de fournir un support géographique commun pour que « chaque service puisse recueillir, saisir des données ou informations, redistribuer et favoriser les échanges ».

Mise en oeuvre d'une politique locale cohérente

Sur la base d'un fond documentaire (cadastre, voies, adresses, etc.), il facilite le travail quotidien des services pour la mise en oeuvre d'une politique locale cohérente en matière d'eau potable, assainissement, plans-canevas, réseaux divers, POS, servitudes, voirie, droits des sols, etc.

S'y ajoute désormais l'application Dryade, référence à la nymphe grecque protectrice des arbres et de la forêt. Les objectifs sont clairs : connaître et aider à la gestion du patrimoine végétal, définir les priorités d'intervention, planifier les investissements.

Un inventaire test sur la commune de Caluire-et-Cuire permet de valider le projet en termes de besoins et de faisabilité. Un inventaire à plus grande échelle est réalisé pendant les étés 1992 et 1993. L'analyse de la maquette et de son fonctionnement permettent l'achèvement du cahier des charges définitif. Début 1994, Dryade fonctionne à la satisfaction de l'utilisateur qui est un botaniste, un jardinier ou un horticulteur, jamais un informaticien.

Sur la base des études précises et statistiques tirées de Dryade, le Grand Lyon a lancé une véritable politique de l'arbre pour avoir constaté le vieillissement du patrimoine, l'omniprésence d'une seule espèce, le platane - malade de surcroît puisque touché par le chancre coloré-, les dégâts causés par l'élagage radical et répétitif. Une politique qui passe désormais par le renouvellement, la diversification des espèces et la taille douce. Au quotidien, Dryade assure par une mise à jour continue la production des tableaux de bord indispensable à la bonne marche du service, et à l'information transversale des autres services intéressés par la présence du végétal sur le domaine public. Mais il permet également le pilotage d'une politique véritable marquée par le développement durable : « Plantons moins mais plantons mieux », tel est désormais le credo du Grand Lyon.

Des hommes et des techniques

La vocation multi-services du SUR débouche sur une organisation à trois niveaux :

- chaque service est responsable de ses applications, de ses données et de leurs mises à jour ;

- le service informatique assure le développement de ces applications ;

- le service des systèmes d'information communautaires assure la cohérence d'ensemble et pilote le système.

Ce système d'information géographique est réalisé avec le logiciel APIC sous forme de bases de données réparties. Le parc informatique se compose d'un serveur sous UNIX et d'une centaine de stations en réseau Ethernet. La production graphique dépasse les 10 000 plans par an. Elle est assurée par un traceur A0 électrostatique couleur

FICHE TECHNIQUE

Plus de 100 stations de travail Sun fonctionnant en réseau sous Unix (plus de 60 pour les services utilisateurs, 40 en stations de saisie, technique et développement)

Volume général des données (pas uniquement l'application Dryade des arbres) : 40 giga octets

Coût estimé sur 12 ans (totalité des applications) y compris l'acquisition des données, un poste très coûteux : environ 100 MF.

Contac : Frédéric Ségur, tél. : 04.78.63.49.25.

PHOTO:

Ce système d'information géographique est réalisé avec le logiciel APIC. Il gère le patrimoine arboré des 50 000 ha du territoire du Grand-Lyon, dans 55 communes.

.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Date de parution : 10/2020

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil