Lycée à énergie positive à Clisson, un chantier complexe rondement mené

A mi-chantier, zoom sur le lycée à énergie positive de Clisson, en Loire-Atlantique. Ce chantier exemplaire doit être prêt pour accueillir à la rentrée de septembre prochain 920 élèves, dont un tiers suivra la filière « gros-oeuvre écoconstruction ».

Partager

Le lycée de Clisson, en Loire-Atlantique est, selon Matthieu Orphelin, vice-président de la région des Pays de la Loire, maître d’ouvrage, le « lycée français qui réunit les plus hautes performances environnementales : certification NF « bâtiment tertiaire démarche HQE », label « BBC Effinergie » et « Bepos » (à énergie positive). Un avantage à l’usage qui pose un certain nombre de contraintes à la réalisation.

« L’agencement des locaux et la géométrie du bâtiment répondent à ces exigences », souligne Alexis Korganow, du cabinet de maîtrise d’œuvre Ataub, « un bâtiment à énergie positive n’impose pas de renoncer à l’architecture et de tout sacrifier à la compacité ». L’enjeu consistait notamment à orienter les locaux de façon à favoriser leur éclairage naturel pour réduire les consommations, tout en composant avec la pente naturelle du terrain. Ainsi, une différence de niveau de 3,50 mètres existe entre le hall d’accueil et le restaurant.

De plus, construire un bâtiment Bepos impose des objectifs d’étanchéité à l’air optimum, or « les contraintes géométriques du bâtiment couplée à l’usage de différents matériaux rendent encore plus ambitieux et complexe le respect de ces objectifs », explique Jean-François Mari, directeur de projet chez Quille construction, entreprise générale. La structure mixte bois-béton notamment pour de nombreux planchers « a nécessité d’apprendre aux compagnons du gros œuvre et aux charpentiers à travailler ensemble ».

3 toitures distinctes

La richesse architecturale de l’établissement est renforcée par 3 genres de toiture distincts (charpente métallique pour poser 2 000 m2 de panneaux photovoltaïques, toiture terrasse végétalisée et toiture zinc) et 7 types de façade différents. Il s’agit ainsi de bardage en panneaux fibrociment, de parois en béton lisse (avec isolation intérieure), de parois double peau en béton préfabriqué type prémur avec finition en béton matricé, de mur rideau, de bardage en clins bois (façade légère, ossature bois), de bardage métallique plein (façade légère ateliers) et de bardage métallique à ventelles.

Cette diversité assurera un rôle de « vitrine technique » puisque le lycée associera à l’enseignement général un volet professionnel dédié à l’éco-construction. Elle permet aussi « d’ajuster au mieux la nature de la façade aux conditions d’exposition et d’usage », ajoute Alexis Korganow, « béton au rez-de-chaussée pour la solidité et l’inertie, façades légères dans les étages ». Relié au lycée et au restaurant par une coursive extérieure couverte de zinc, l’internat de 100 chambres est réalisé en construction modulaire à partir de blocs conçus et montés par BH (filiale de Bénéteau).

Mais ce qui contraint le plus les 55 entreprises à pied d’oeuvre sont les délais. Après un an de conception pour justement atteindre les performances environnementales souhaitées, il ne restait plus que 19 mois de travaux afin de tenir l’engagement d’une mise en service à la rentrée de 2013. Le chantier est rondement mené puisqu’en neuf mois près de la moitié du bâtiment de 19 500 m2 SHON a été réalisée. Coût : 45 millions d’euros TTC.

Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER Artisans - Gros oeuvre

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil