En direct

Lumières sur la plus vieille église de Paris
Trésor oublié. En friche jusqu'en 2011, le jardin de Saint-Pierre de Montmartre pourrait s'ouvrir aux visiteurs après rémanagement. - © © Laurent Miguet

Lumières sur la plus vieille église de Paris

Laurent miguet |  le 22/12/2015  |  AménagementTechniqueBâtimentParisPatrimoine

Le projet de mise en lumière de Saint-Pierre de Montmartre donne corps aux nouveaux horizons du Geste d’Or : l’association, connue pour son palmarès qui récompense des mises en valeur du patrimoine bâti, se lance dans l’assistance à maîtrise d’ouvrage, pour accélérer des projets coopératifs.

Une semaine avant Noël, le jury du Geste d’Or a découvert le projet porté par le père Patrice Sonnier, curé de Saint-Pierre de Montmartre : affectataire de la propriété municipale, l’église envisage d’ouvrir au public ses espaces extérieurs privés. Première étape de leur réaménagement, la mise en lumière des jardins conduira le visiteur sur un chemin allégorique : depuis le puits situé au centre de l’ancien cloître jusqu’à l’unique calvaire de Paris, qui domine une butte représentant le Mont Golgotha à l’arrière du chevet de l’église, cinq étapes jalonneront le parcours entre la naissance et la résurrection, en passant par la vie active, la fin de vie et la mort.

Le puits se situera au centre de la composition végétale qui réinterprètera l'ancien cloître de l'abbaye.
Le puits se situera au centre de la composition végétale qui réinterprètera l'ancien cloître de l'abbaye.

Essences bibliques

En cours d’étude par la conceptrice Caty Olive, la mise en lumière constituerait la première phase d’un projet pensé dans un esprit d’ouverture sur la vie culturelle du village de Montmartre, mais aussi d’initiation spirituelle. « La convergence entre la technique et le religieux passera par le choix d’essences bibliques, comme le figuier, le cerisier ou le pommier », annonce Patrice Sonnier. L’accueil du public impliquera la transformation d’une salle paroissiale.

L'unique calvaire de Paris transféré du Mont Valérien à la Butte Montmartre au début du XXe siècle sur ordre de Clémenceau.
L'unique calvaire de Paris transféré du Mont Valérien à la Butte Montmartre au début du XXe siècle sur ordre de Clémenceau.

En prenant ses fonctions en 2011, le curé de Saint-Pierre découvre le jardin en friche, comme un symbole des outrages qui, depuis la révolution, affectent la plus vieille église de Paris, seule rescapée de l’ancienne abbaye royale de Montmartre.

Patrice Sonnier. Curé de Saint-Pierre depuis 2011, le père Sonnier veut magnifier l'âme du site.
Patrice Sonnier. Curé de Saint-Pierre depuis 2011, le père Sonnier veut magnifier l'âme du site.

Temple de la raison et support du télégraphe de Chappe sous la révolution, magasin de munitions et atelier de confection sous la Commune, l’église a certes conservé son chœur et sa nef de 1147, mais son rayonnement souffre de l’ombre de sa voisine : le Sacré cœur semble occuper tout l’espace du sommet de la butte. Raison de plus pour redécouvrir le lieu du martyre de Saint-Denis, et pour retrouver la puissance évangélisatrice de ce premier évêque des parisiens : le projet repose sur l’adhésion de ces derniers, par le biais du crowfunding et du sponsoring.

Les nouveaux champs du Geste d’Or

L’assistance à maîtrise d’ouvrage figure parmi les nouvelles vocations du Geste d’Or. « Notre pôle conception construction entend renouer avec la vocation première de l’entreprise générale : le respect et  la collaboration entre les métiers », explique Pascal Payen Apenzeller, fondateur de l’association qui se lance également dans le soutien à l’innovation. L’esprit coopératif se traduit par les cinq collèges qui structurent la gouvernance de l’association et son jury de 50 membres : élus, maîtres d’œuvre, entrepreneurs, ouvriers et chercheurs. Centré sur le patrimoine bâti, le Geste d’or a élargi son champ aux aménagements extérieurs à partir de 2014. Deux gestes d’or  paysager ont confirmé la diversification en 2015.

Grâce au label de l’association, la nouvelle vocation d’assistance à maîtrise d’ouvrage vise à accélérer des projets confrontés à des difficultés financières ou administratives. En janvier prochain, un accord avec le Crédit coopératif ouvrira une filière de financement. Début novembre aux « Rencontres du patrimoine vivant » qui se tiennent au carrousel du Louvre, le Geste d’or orchestrera la proclamation de son palmarès renouvelé.

Commentaires

Lumières sur la plus vieille église de Paris

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX