En direct

Loxam fait le dos rond
Loxam accuse une chute de 2,8 % de son chiffre d'affaires en 2013 - © Copyright: Maxime NATALI

Loxam fait le dos rond

Gilles Rambaud |  le 26/03/2014  |  ImmobilierMatériel de chantierFrance entièreEuropeTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Innovation
Immobilier
Matériel de chantier
France entière
Europe
Technique
Valider

Le numéro un de la location de matériels de chantier enregistre une légère baisse de son activité et ne s’attend pas à mieux pour 2014.

Avec 805 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013, Loxam reste le leader incontesté de la location de matériels en France avec une part de marché estimée à 18 %, loin devant ses concurrents. Mais c’est tout de même un décrochage qu’affiche le loueur (-2,8 %) dans un marché plat (0 % d’après le DLR, la fédération des distributeurs, loueurs et réparateurs de matériels). « Le bâtiment et les travaux publics ne vont pas très fort en France et les premiers mois de l’année 2013 ont été ralentis par de fortes intempéries », explique Gérard Deprez, le président de Loxam.

L’année qui commence ne sera pas meilleure. Les pronostics des fédérations du bâtiment et des travaux publics ne sont pas brillants, et Loxam reste très exposé au marché français. Pire : l’enseigne n’a pas été retenue par le groupe Vinci pour faire partie de ses fournisseurs. Un manque à gagner que certains estiment à 10 % du chiffre d’affaires. « C’est moins que cela. Mais cela aura un impact, c’est certain », admet Gérard Deprez, qui assume ses choix. « On ne pouvait pas s’engager sur certains points sans éroder notre rentabilité. C’est le principe des contrats de référencement : parfois on les signe, parfois on ne les signe pas. On verra dans trois ans si nous trouvons un accord ».

Car Loxam compte bien compenser la perte de ce gros client en élargissant sa clientèle. Sa division internationale se porte bien (120 millions d’euros de chiffre d’affaires) et devrait bénéficier de la reprise amorcée dans les pays d’Europe du Nord. En France, une diversification vers les matériels pour espaces verts et une nouvelle enseigne de centre-ville (Loxam City) recèlent du potentiel de développement. Quant à l’organisation du groupe, elle est en perpétuelle amélioration. « Cela fait cinq ans que la profession est confrontée à une baisse continue de ses tarifs. Comment fait-on pour y survivre ? En s’améliorant jour après jour, en gagnant en productivité et en chassant les coûts inutiles », professe Gérard Deprez. En attendant le retour des beaux jours.

Commentaires

Loxam fait le dos rond

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur