En direct

Lowall repère les très jeunes talents
Michael Sigda, président de Worktoo, think tank dédié aux futurs modes de travail - © CHRISTOPHE BOULZE / LE MONITEUR
Le Moniteur 2038

Lowall repère les très jeunes talents

Par Michael Sigda |  le 25/10/2018  | 

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Valider

Fini les grandes écoles !

La major du BTP identifie ses futurs cadres dès 9 ans et les forme à leur majorité.

Difficulté à recruter, effets conjugués des départs à la retraite des baby-boomers, de la volatilité des fameux millennials devenus quadras et de la concurrence de pays comme la Chine : les entreprises sont résolues à prendre la main sur l'apprentissage. Depuis dix ans, elles ont compris que, pour survivre, elles devaient s'investir complètement dans le recrutement des meilleurs talents et ne compter que sur elles-mêmes pour les former.

Androïde et valeurs humaines. La première à avoir lancé le mouvement en 2022 est la major du BTP Lowall. Son P-DG, Frédéric Darcoup, avait alors décidé de recruter ses futurs cadres dès 18 ans, après ce que l'on appelait alors le baccalauréat. Les balbutiements du big data et de l'intelligence artificielle ont permis à Lowall, en étudiant les profils de jeunes adolescents de 9 à 15 ans sur les réseaux sociaux, de déceler les meilleurs potentiels.

Novatrice pour l'époque, la RH androïde LowallHR était capable de suivre l'activité en ligne de 10 millions de jeunes connectés et de déceler parmi eux ceux qui pourraient effectivement travailler chez Lowall. Elle se basait exclusivement sur les valeurs des candidats, notamment humaines, telles que l'empathie, la compréhension des différences culturelles, l'aptitude à travailler en réalité virtuelle et en équipe… Les candidats étaient nombreux mais la sélection, basée sur des critères concrets et prouvés sur blockchain, s'est révélée sans faille. Ne restait plus qu'à les pister jusqu'au bac.

Impression 3D, IA et yoga. Aujourd'hui encore, les jeunes élus peuvent accéder à la Lowall University, où ils touchent un salaire de 0,5 bitcoin par mois. Le programme est complet. D'abord, un Mooc technologique continu sur les matières classiques : environnement et écologie, techniques d'empathie, environnement numérique, réalité virtuelle, interfaçage machine, computérisation quantique… Puis un Mooc généraliste : langues étrangères, littérature, art, philosophie, jardinage, yoga…

Suivent les apprentissages propres au BTP. Ces derniers sont dispensés au sein des équipes de l'entreprise. Evidemment, le plus gros cursus est celui lié à l'impression 3D, devenue le premier poste de dépenses des majors du BTP. Ensuite, les cours de management des robots et humanoïdes sur chantier. Ces enseignements, à cheval entre la psychologie, les neurosciences et l'algorithmique, nécessitent notamment de la « virtual empathy », nouvelle compétence à la mode.

Le plus gros cursus est lié à l'impression 3D, devenue le premier poste de dépenses des majors du BTP.

Pour cette rentrée 2038, 17 candidats ont été sélectionnés. Leurs noms restent confidentiels mais « tous étaient repérés depuis l'âge de 9 ans, affirme Frédéric Darcoup. Ce qui a fait la différence ? Principalement, leur aptitude à communiquer avec les androïdes. » Ce modèle, devenu la norme, a précipité la

faillite de la plupart des écoles de commerce et d'ingénieurs, jugées trop théoriques et peu adaptées au monde de l'entreprise par les jeunes candidats.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

50 outils pour la conduite de chantier

50 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 03/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur