En direct

Low cost trop cher

Par Fabien Renou |  le 13/04/2018  |  France entière

Le ver était dans le fruit. Depuis quelques années, des acteurs jusqu'alors inconnus cassent les prix sur le marché de l'assurance construction. Basés à l'étranger mais proposant leurs prestations en France, les assureurs en libre prestation de services (LPS) profitent des souplesses du marché européen pour se soustraire à certaines obligations qui pèsent sur les assureurs traditionnels et baisser leurs coûts. Ce qui devait arriver arriva : les moins sérieux ferment boutique, laissant artisans et entrepreneurs sans couverture (lire p. 12).

Les acteurs de la construction le savent : le moins-disant est rarement le mieux-disant.

Les acteurs de la construction le savent pourtant mieux que personne : le moins-disant est rarement le mieux-disant. La qualité des ouvrages dépend des matériaux employés, de la formation des compagnons, du niveau technique de l'encadrement… Bref, la qualité a un coût, dans le BTP comme dans l'assurance.

Certains ont malgré tout succombé aux sirènes du low cost. Après tout, de nombreux secteurs, à commencer par les compagnies aériennes, connaissent cette concurrence depuis longtemps, et les consommateurs s'y retrouvent. Sauf que ces derniers savent que les prix bas impliquent aéro ports de seconde zone et cacahuètes hors de prix. Le marché est clair. Or, un assureur qui disparaît, ce sont des entreprises qui perdent leur garantie décennale sur des ouvrages déjà livrés. Une situation jamais imaginée, même dans les petites lignes des contrats.

Les milliers d'entreprises du BTP qui ont les ont signés ne sont donc pas tant coupables de légèreté que victime de la conjoncture. L'essor des LPS est concomitant de la dégringolade de l'activité de la construction. Une période pendant laquelle gratter quelques euros de cotisation pouvait se révéler vital pour boucler le mois.

Et maintenant ? Une réaction à l'échelle de la filière est enclenchée. La FFB et les assureurs mutualistes se proposent de venir en aide aux entreprises qui se retrouvent sans garantie. Face aux malheurs individuels, la réaction collective est la meilleure des réponses. C'est d'ailleurs la fonction naturelle d'une assurance.

Commentaires

Low cost trop cher

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX