Transport et infrastructures

Louis Nègre, futur président du Gart

Mots clés : Etat et collectivités locales

L’actuel 1er vice-président du Gart, sénateur UMP des Alpes-Maritimes et maire de Cagnes-sur-mer devrait remplacer Roland Ries à la tête du Groupement des autorités responsables de transport (Gart).

Pour la première fois depuis sa création en 1980, la présidence du Groupement des autorités responsables de transport (Gart) va être assurée par  un élu de droite. Avec la vague bleue des dernières élections municipales,  la droite est en effet devenue majoritaire au sein du Gart et Roland Ries, sénateur PS du Bas-Rhin, maire de Strasbourg, et actuel président, a dit lors d’un point presse le 4 juin « avoir pris acte de cette modification ».  C’est Louis Nègre, sénateur UMP des Alpes-Maritimes, maire de Cagnes-sur-Mer, et candidat désigné de la droite, qui devrait ainsi être élu président à l’issue de l’assemblée générale du 10 septembre prochain.

La gouvernance devrait toutefois rester équilibrée : « le futur bureau et le conseil d’administration resteront paritaires, a assuré  Louis Nègre. Nous continuerons à constituer une famille globalement unie qui travaille pour la cause commune des transports publics dans un esprit de consensus, dynamisé par quelques nuances qui permettent d’alimenter la réflexion ».

Les dossiers en cours devraient donc être traités dans la continuité. Le plus important d’entre eux porte sur le financement des transports publics.  Et notamment sur les 122 projets retenus à l’issue du troisième appel à projets pour les transports collectifs, dont le sort est suspendu à celui de l’écotaxe poids lourds, dont le produit doit permettre à l’Etat d’abonder les projets à hauteur de 450 millions d’euros (15% en moyenne du coût total). A cet effet, Roland Ries et Louis Nègre, qui ont tous deux été membres de la commission d’enquête sénatoriale chargée d’examiner la validité du contrat passé avec Ecomouv’, sont tous deux favorables à la mise en œuvre rapide de l’écotaxe réaménagée  selon les conclusions du rapport de la mission d’information de l’Assemblée Nationale pilotée par Jean-Paul Chanteguet.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X