En direct

Louer ses logiciels sur Internet

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 09/02/2001  |  NumériqueCommunicationFrance Charente

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Numérique
Communication
France
Charente
Valider

Pourquoi acquérir de coûteuses applications informatiques ou des logiciels rapidement obsolètes s'il est possible de louer, via Internet, la dernière version ? Avec les fournisseurs d'applications hébergées, les entreprises peuvent accéder, à moindre coût, à des logiciels autrefois réservés aux grands comptes.

Chacun le sait : les logiciels sont chers et réclament d'incessantes mises à jour. Pourquoi ne pas les louer ? A partir de cette idée, des prestataires spécialisés (Application Service Provider ou ASP en anglais, fournisseur d'applications hébergées ou FAH en français) déploient, hébergent et louent aux entreprises, via Internet, une gamme étendue de programmes généralistes ou spécialisés, utilisables depuis un simple PC. Lorsque le client a besoin du logiciel, il lui suffit de se connecter sur son compte, via le site du FAH, par le biais d'un navigateur Internet. En contrepartie, l'entreprise s'acquitte d'une redevance mensuelle.

Un environnement de travail toujours accessible

Les applications disponibles couvrent un large éventail de besoins. Un portail comme b-place.com propose des outils dans des domaines variés : finance, comptabilité, paie (Sage Saari), création de sites web, applications bureautiques (Microsoft Office), messagerie, agenda, etc. Des offres sectorielles apparaissent : Robobat (robobat.com) propose, depuis le 1er février, des bouquets thématiques d'outils de dimensionnement des structures (bois, béton armé, métal), mais aussi de calculs thermiques et mécaniques, riches d'une vingtaine de logiciels chacun, pour 30,5 à 107 euros HT par mois (200 à 700 francs) en fonction des bouquets choisis, avec une gestion sécurisée des affaires étudiées. Même chose chez Graitec (graitec.com) pour ses logiciels phares Arche et Effel. Sans oublier le déploiement prochain sur Internet d'outils de gestion de projet en ligne (voir « Le Moniteur » du 19 janvier 2001, p.94).

Les avantages pour l'entreprise sont immédiats : indépendance matérielle et logicielle, sauvegarde des documents en mode distant, etc. Les applications louées permettent de disposer instantanément de logiciels en état de fonctionnement, sans souci d'installation, de maintenance ou de mise à jour. Ces opérations sont réalisées par le prestataire, de manière transparente pour l'utilisateur final qui est délivré des problèmes récurrents de paramétrage ou de sauvegarde. L'environnement de travail devient accessible à tout moment depuis n'importe quel ordinateur relié à l'Internet, indifféremment de la plate-forme ou du système d'exploitation (Unix, Windows, Mac OS, etc.). L'opérateur accède, via un environnement PC simulé, à un espace de travail sécurisé avec les outils informatiques indispensables à son activité : utilitaires (Winzip, Acrobat Reader), logiciels de messagerie (Exchange, Outlook), etc.

Les redevances pratiquées dépendent de la complexité du bouquet. A titre indicatif, le ticket d'entrée se situe autour de 30,5 euros par mois et par poste (200 francs). Virtual Computer propose, pour environ 122 euros par mois et par poste (800 francs, à partir de 8 utilisateurs) une offre qui inclut l'installation de terminaux légers (clavier, écran, souris et moniteur) et d'une kyrielle d'outils sous Windows 2000.

Abaisser les coûts liés à l'informatique

La location permet aux PME qui ne souhaitent pas - ou ne peuvent pas - acquérir de logiciels, de disposer néanmoins d'outils performants en se dégageant des questions informatiques dévoreuses de temps. Selon les FAH, la location de logiciels permettrait une économie de 30 à 60 % sur l'ensemble des coûts liés à l'informatique (formation, prix de la licence et des terminaux, déploiement, maintenance, actualisations, etc.).

Restent les questions souvent évoquées de sécurité, de confidentialité et d'intégrité des données. Là encore, à en croire les FAH, ces problèmes sont résolus à grand renfort de firewalls, disques miroirs et autres cryptages. Chez ASP One, les données ne circulent pas sur l'Internet : la sécurité est assurée grâce à un réseau privé sur lequel le client connecté est automatiquement redirigé. Pour l'heure en France, les acteurs implantés sur ce créneau sont encore peu nombreux : ASP One (aspone.fr), Aspeserve (aspeserve.com), eFront (efront.fr), Netstore (netstore.net), Virtual Computer (virtualcomputer.fr). Mais la concurrence s'annonce déjà vive sur un secteur qui pourrait révolutionner la manière de travailler des entreprises...

En savoir plus

www.allaboutasp.org (consortium international des fournisseurs d'applications hébergées).

www.global-asp.net

POINT DE VUE « Des délais de paiement réduits de moitié » Philippe Delaire, chef de centre, Colas Sud-Ouest à Angoulême.

« Notre comptable transmet chaque mois à notre maître d'oeuvre, la direction départementale de l'équipement des Charentes (DDE), un relevé de situations des travaux, lesquels sont ensuite acheminés pour paiement au Trésorier payeur général. Ces échanges s'effectuaient, jusqu'en 1991, par fax ou courrier puis, par la suite, en mode EDI (échanges de données informatisées) à l'aide d'un logiciel dédié. Avec le recul, cet outil nous a fait perdre beaucoup de temps (en formation) et d'argent (7 622 euros, soit 50 000 francs, en matériel et logiciel) avant d'arriver à un système à peu près opérationnel avec, toujours, de laborieux problèmes de conversion de données de part et d'autre. Nous avons depuis peu basculé en mode FAH. Pour 30,5 euros par mois environ (200 francs), nous louons le logiciel Editrav-Net de Siedi (siedi.fr), hébergé par Aspeserve (aspeserve.com), qui communique directement avec le logiciel Game de la DDE. La saisie des relevés s'effectue en ligne, très rapidement. Chaque marché est identifié et protégé par un mot de passe. Au final, cela nous a permis de ramener les délais de paiement de trente à quinze jours en moyenne ! »

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil