En direct

LOT-ET-GARONNE Rospars réduit les nuisances de sa carrière

claude mandraut |  le 17/11/2000  |  Lot-et-GaronneCollectivités localesCommunicationTravail

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Lot-et-Garonne
Collectivités locales
Communication
Travail
Valider

Lauréat des trophées «qualité des lieux de travail»

Implantée à Sainte-Bazeille (Lot-et-Garonne), l'entreprise Rospars, spécialisée dans la production de sables et graviers, a remporté le 1er prix régional des troisièmes trophées « Qualité des lieux de travail » de la Cram Aquitaine. A l'occasion du déplacement de ses installations, cette entreprise qui emploie 9 personnes (chiffre d'affaires, 10 millions de francs) a cherché à réduire les nuisances liées à son activité.

La Cram Aquitaine, qui a conseillé en amont Michel Rospars, son responsable, a insisté sur la nécessité de limiter l'émission de poussières et de gérer les flux de camions. Les nouvelles installations, en service dans leur quasi-totalité depuis janvier et conçues avec l'architecte Marie Lagroye, coûtent 14 millions de francs. Des aides d'un montant global de l'ordre de 800 000 francs ont été apportées par la Cram Aquitaine, le Feder, le conseil général du Lot-et-Garonne et le conseil régional.

Michel Rospars, qui a obtenu une autorisation d'exploiter de trente ans, a offert différentes garanties. L'entreprise a pris en charge la modification de la voirie communale pour améliorer la visibilité et rendre la sortie des camions moins dangereuse. Elle a construit sous la RN113 un tunnel faisant communiquer la carrière avec les installations, qui sera ensuite équipé d'un tapis convoyeur. Pour limiter l'impact visuel et sonore des installations, le terrain a été creusé et des digues ont été construites.

Les bureaux, dont la climatisation est réversible, sont en légère surpression pour éviter aux poussières et aux gaz d'échappement de pénétrer. Un double vitrage isole les bureaux du bruit. Pour limiter l'émission de poussière, à la sortie des concasseurs, un système de capotage des transbordeurs à bande a été adopté. Les pistes sont goudronnées et équipées de sprinklers. Trois parkings (personnel, poids lourds, visiteurs) ont été créés. L'ensemble des installations est géré par automate et par supervision.

PHOTO : Sur le site de Sainte-Bazeille, un plan de circulation avec sens unique a été mis en place. Le pont-bascule a été accolé aux bureaux dont l'auvent protège les camions.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur