En direct

LORRAINE Un mégaparc éolien privé sort de terre

PASCALE BRAUN |  le 25/02/2005  |  France entièreCollectivités localesEnergies renouvelablesDroit de l'environnementProduits et matériels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Collectivités locales
Energies renouvelables
Droit de l'environnement
Produits et matériels
Meurthe-et-Moselle
Moselle
Energie
Urbanisme
Réglementation
Valider

Une puissance installée de 32 MW

Après des années d'attentisme, l'énergie éolienne aurait-elle enfin décollé en Lorraine ? En décembre dernier, un premier parc de six machines est entré en service à Téterchen (Moselle). Cet hiver, le Haut-des-Ailes, présenté comme le plus grand chantier éolien privé de France, démarre entre Sarrebourg (Moselle) et Lunéville (Meurthe-et-Moselle). Réparties sur trois parcs, 16 éoliennes de 80 mètres de hauteur au moyeu présenteront une puissance installée de 32 MW.

Une aubaine pour les entreprises locales

A sa mise en service prévue en décembre prochain, l'installation permettra de répondre aux besoins énergétiques - hors chauffage - d'une ville de 40 000 habitants. Porté par François Pélissier, adjoint au maire de Nancy et vice-président de la communauté urbaine du Grand Nancy, le projet mobilise un investissement de 35 millions d'euros. Il se veut exemplaire en matière de concertation, de développement durable et d'implication du tissu économique local.

« Faute de constructeur français, l'allemand Repower fournira les machines pour un montant de 24 millions d'euros. Mais les prestataires locaux peuvent espérer capter 25 % du projet », assure François Pélissier. Fondateur et président d'Erelia, l'élu affiche son volontarisme. Il a attribué la quasi-totalité du marché des études à une dizaine de cabinets régionaux, pour un montant de 800 000 euros. Le chantier constitue également une aubaine pour les entreprises locales de génie civil, qui y réaliseront d'ici à septembre prochain des travaux évalués à 4 millions d'euros.

Une ingénierie régionale en gestation

« Lorsque nous avons démarré le projet du Haut-des-Ailes voici deux ans, la notion de parc éolien était totalement nouvelle, même pour les instructeurs. Aujourd'hui, la constitution d'une filière régionale de l'éolien se trouve au coeur de l'actualité », affirme le Nancéien Philippe Weitling, architecte et maître d'ouvrage délégué du Haut-des-Ailes. L'exemple d'Eiden, fondé en 2003 à Morhange (Moselle), illustre ce propos : « Pour expertiser la conception et le rendement d'un parc éolien, les banquiers se tournent vers des Allemands ou des Anglais. Nous entendons faire reconnaître notre expertise et financer le développement de l'ingénierie par une activité d'exploitant », explique Thierry Boivinet, président du bureau d'études de cinq salariés.

« La Lorraine dispose du tissu de compétences nécessaire pour accompagner l'implantation de parcs éoliens. Or, il est toujours préférable de faire appel à des partenaires locaux, tant pour réduire le coût des études que pour permettre une meilleure acceptation des projets », estime Eric Chang, chargé de mission Energies renouvelables à l'Ademe de Lorraine.

Fiche technique

Maîtrise d'ouvrage : Erelia (Igney).

Architecture et maîtrise d'oeuvre déléguée : Philippe Weitling (Nancy).

Etudes géologiques : Géotec Nancy (Vandoeuvre).

Etude d'impact : Jacquel et Chatillon (Bains-les-Bains).

Etudes béton - fondations : CTE (Riedisheim).

Etudes sonores : Media'Sonic (Nancy).

Expertise environnementale : Ecolor (Fenétrange).

Paysagiste : Lionel Jacquey (Raon-aux-Bois).

VRD : Agence Colas (Heillecourt).

Génie civil : Pertuy (Maxéville).

Liaisons électriques : Ineo (Lunéville).

PHOTO :

Entre Sarrebourg (Moselle) et Lunéville (Meurthe-et-Moselle), 16 éoliennes seront réparties sur trois parcs.

250 éoliennes autorisées en Lorraine

18 % du territoire lorrain seraient propices à l'installation d'éoliennes, selon l'Atlas du potentiel éolien co-édité l'an dernier par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), l'Agence régionale de l'environnement en Lorraine (Arel) et la Direction régionale de l'environnement (Diren). De son côté, le ministère de l'Environnement recense 160 projets en Lorraine, chiffre qui demande à être relativisé. « Les demandes sont souvent divisées en sous-projets : ainsi, le Haut-des-Ailes constitue une seule entité divisée en cinq projets distincts. Aujourd'hui, nous comptabilisons en Lorraine des demandes de permis de construire représentant 500 MW de puissance installée, soit 250 machines réparties sur une cinquantaine de sites. Un tiers a obtenu un avis favorable, certaines décisions restant susceptibles d'appel. Sur la trentaine de dossiers en instance, la moitié a vocation à être refusée ou soumise à un attentisme volontaire », estime Hervé Fras, chargé de l'instruction et dossiers et des études d'impact à la Diren de Lorraine.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur