En direct

Lorraine Les deux plus grandes cités HLM se recomposent

Laurent miguet |  le 21/02/1997  |  ImmobilierLogementsArchitecture

-Une zone de redynamisation (ZRU) à la cité des Oiseaux de Vandoeuvre-lès-Nancy. -Une zone franche (ZFU) dans le quartier de Borny, à Metz.

Le pacte de relance pour la ville, en accord avec les élus, a placé les deux plus grandes cités d'HLM de Lorraine dans deux dispositifs distincts dont le démarrage intervient simultanément.

« Même si nous avions rempli les critères, nous n'aurions probablement pas souhaité que la cité des Oiseaux figure parmi les zones franches : cette appellation risque d'alourdir à l'excès la connotation dégradée des quartiers en difficulté », analyse Françoise Nicolas. Le maire de Vandoeuvre-lès-Nancy, deuxième ville de Meurthe-et-Moselle avec 35 000 habitants dont 21 000 en ZRU, prépare les investisseurs locaux à la redynamisation depuis le début de février.

« Nous n'avons pas voulu nous priver de l'occasion de développer des emplois », plaide de son côté Claude Birnbaum adjoint au maire de Metz chargé de la politique de la ville, de la jeunesse et des sports pour justifier l'intégration de Borny (18 000 habitants) en zone franche. « Nous avons assisté à une montée en puissance progressive des demandes d'informations préalables à des implantations », annonce l'adjoint au maire de Metz. La capitale administrative de la Lorraine jouit d'un atout important pour le développement de sa zone franche : le périmètre inclut 14 ha de terrains en friches, sur le site de la ferme de Sébastopol.

A Vandoeuvre, Françoise Nicolas regrette que la ZRU exclue le pôle de l'eau, « l'un des sites les plus porteurs pour créer des emplois ». En dehors des rez-de-chaussées, voire d'immeubles entiers sur lesquels la SA HLM de l'Est a entamé en 1996 une campagne de réhabilitation massive, les disponibilités foncières pour les nouvelles entreprises se concentrent sur deux sites : le chantier de la médiathèque, sur un terrain acquis par la ville, libère une disponibilité de 2 000 m2 pour de nouvelles implantations. Cette espace s'ajoute aux 1 500 m2 libres au centre commercial des Nations.

Metz espère boucler d'ici au début 1998 la zone d'aménagement concerté lancée en décembre sur le site de la ferme de Sébastopol, située entre la cité HLM et la zone industrielle. Cette rapidité se conjugue avec de fortes ambitions qualitatives sur l'ensemble de la zone franche : le paysagiste Jacques Coulon, l'urbaniste Gilles Rousseau, la programmiste Martine Gestin et le concepteur lumière Yves Adrien entendent mettre en valeur la fonction d'entrée de ville jouée par Borny, à proximité du technopôle et de l'ancien village. Malgré le manque d'espaces urbanisables, la concomitance entre le projet urbain et la ZRU va permettre la restructuration du quartier Louvain. Une nouvelle rue va être créée et la SA HLM de l'Est investit 35 millions dans le redécoupage des immeubles.

La plus grande différence entre les deux projets réside dans la multiplicité des acteurs. Dans l'agglomération de Nancy, où six procédures de ZRU démarrent simultanément, « il existe un risque de surenchère entre les communes », reconnaît Gérard Léonard, député-maire de Saint-Max. Françoise Nicolas espère que la dynamique d'harmonisation des taxes professionnelles aura raison de ces velléités « irrédentistes ». De même, le financement du projet urbain repose sur des négociations avec la communauté et avec l'Etat.

Seule zone franche urbaine de Lorraine, Metz bénéficie au contraire de cette situation d'exception pour concentrer le pilotage des aménagements entre deux acteurs. L'Opac municipal gère la stratégie d'insertion par l'économique, tandis que la direction générale de l'urbanisme et du développement conduit les aménagements urbains et l'accueil des entreprises.

PHOTO:

Claude Birnbaum adjoint au maire de Metz : « Nous n'avons pas voulu nous priver de l'occasion de développer des emplois ».

Françoise Nicolas, maire de Vandoeuvre-lès-Nancy : « L'appellation de zone franche risque d'alourdir à l'excès la connotation dégradée des quartiers en difficulté ».

Commentaires

Lorraine Les deux plus grandes cités HLM se recomposent

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur