En direct

Lola à l'heure de la concertation

Claude Thomas |  le 30/11/2018  |  Haute-SavoieRoutesTransportsTunnel

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Haute-Savoie
Routes
Transports
Tunnel
Collectivités locales
Valider

Haute-Savoie -

Le conseil départemental de la Haute-Savoie a lancé la concertation publique sur les liaisons ouest du lac d'Annecy (Lola). Ce projet vise à désengorger la RD 1508 qui enregistre un trafic de 24 000 véhicules par jour, avec des temps de parcours qui peuvent aller du simple au quadruple en cas d'aléa. Le plus cher des quatre leviers d'action prévu est le tunnel sous le mont Semnoz, dont le coût est estimé à 179 M€. Cet ouvrage monotube bidirectionnel, sans péage, pourrait accueillir 1 000 véhicules par heure roulant à une vitesse maximale de 70 km/h. Il s'étendrait sur 2,9 km entre Riant-Port, à Sevrier (au sud), et l'ancienne carrière de Vovray (au nord).

Un bus en site propre. Depuis le nord et l'ouest de l'agglomération, le tunnel serait accessible par une nouvelle voie urbaine (NVU). Celle-ci fait, pour l'heure, l'objet de trois scénarios possibles : une alternance de tranchées ouvertes et couvertes (102 M€ d'investissement), des tranchées entièrement couvertes (105 M€) ou la réalisation d'un boulevard urbain (estimée à 57 M€). Le dispositif serait complété par un bus à haut niveau de service (BHNS), circulant en site propre entre Annecy et Duingt. Sur les sections où des couloirs latéraux ne seraient pas possibles, une voie de bus centrale, réversible selon les heures de passage, se-rait aménagée. Le coût de ce transport en commun, circulant plus vite, avec de meilleures fréquences et une plus grande amplitude horaire qu'un bus classique, est évalué à 68 M€. Le projet des liaisons ouest du lac d'Annecy inclut aussi une douzaine de parcs-relais entre Annecy et le pays de Faverges.

L'ensemble de l'investissement - entre 300 et 350 M€ selon le scénario retenu pour la NVU - a fait l'objet d'un plan de financement déjà sécurisé par le conseil départemental et le Grand Annecy. Les coûts annuels de fonctionnement s'élèveraient pour leur part à environ 10 M€. S'ils sont confirmés, les différents aménagements pourraient se concrétiser dans un délai de six à dix ans.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur