En direct

Loi Montagne : le décret réformant les unités touristiques nouvelles en consultation
Refuge du Bostan - © © Dualsun

Loi Montagne : le décret réformant les unités touristiques nouvelles en consultation

SP |  le 03/04/2017  |  AménagementArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Urbanisme
Aménagement
Architecture
Valider

Le public a jusqu’au 19 avril 2017 inclus pour apporter ses observations au projet de décret réformant le régime applicable aux unités touristiques nouvelles.

Pris en application de la loi du 28 décembre 2016 de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne, le projet de décret modifie la procédure de création des unités touristiques nouvelles (UTN). Pour rappel, ces dernières sont des opérations de développement touristique contribuant aux performances socio-économiques de l’espace montagnard. Lors de débats parlementaires, elles ont suscité de nombreuses discussions.

Le projet de texte entérine tout d’abord la nouvelle répartition législative entre UTN « structurantes » (ancienne UTN de massif) qui continueront d’être planifiées au niveau des schémas de cohérence territoriale (Scot) et UTN dites « locales » qui devront être précisées dans les plans locaux d’urbanisme (PLU).

Modification des seuils

Le projet de décret modifie ensuite les seuils relatifs aux UTN « afin de corriger certains seuils jugés trop stricts, d’intégrer des projets touristiques structurants pour le territoire et enfin de déconnecter les seuils UTN des seuils de soumission à étude d’impact, ces derniers apparaissant parfois peu pertinents au regard des échelles de planification (Scot ou PLU) », explique le ministère. Les principales modifications concernent les golfs, les terrains de camping, les ascenseurs valléens, les hébergements et équipements touristiques ainsi que les refuges de montagne.

Le futur décret revient également sur la notion de « site vierge du Code de l’environnement afin d’englober les espaces naturels non aménagés mais accessibles gravitairement depuis des remontées mécaniques et ne revenant pas gravitairement sur une piste de ski ou un départ de remontée mécanique d’un même domaine skiable ».

Enfin, le texte précise que la possibilité de construire des annexes aux bâtiments en discontinuité de l’urbanisation existante est autorisée uniquement dans les communes couvertes par un PLU.

Pour accéder à la consultation, cliquer ici.

Commentaires

Loi Montagne : le décret réformant les unités touristiques nouvelles en consultation

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Mener une opération d'aménagement

Mener une opération d'aménagement

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur