En direct

Loi Elan : architectes, ONG... nouvelle journée de (forte) mobilisation
Les opposants au projet de loi Elan, architectes en tête manifestent ce mardi 17 juillet devant le Sénat, où le texte est débattu. - © JFD / le Moniteur

Loi Elan : architectes, ONG... nouvelle journée de (forte) mobilisation

La rédaction |  le 17/07/2018  |  ProfessionLoi ElanJacques MézardJulien DenormandieMinistère de la Cohésion des territoires

Le collectif Ambition Logement regroupe de nombreuses associations et organisations professionnelles, dont celles représentatives des architectes. Il continue de se mobiliser contre la loi Elan, afin de "défendre la qualité des logements". Une manifestation était organisée ce mardi 17 juillet en fin d'après-midi devant le Sénat, où le texte est actuellement débattu.

La colère et l'inquiétude restent vives. Le collectif Ambition Logement (*), qui regroupe de nombreuses associations et organisations professionnelles, dont celles représentatives des architectes, continue de se mobiliser contre le projet de loi Elan, afin de "défendre la qualité des logements". Une manifestation était organisée ce mardi 17 juillet en fin d'après-midi devant le Sénat, où le texte est débattu en séance publique, du 16 au 24 juillet.

Ambition Logement, dans le sillage de son Manifeste, mobilise donc ses forces afin d’inciter les parlementaires à agir « pour une France et des territoires inclusifs ». Le collectif organisait un point presse ce mardi 17 juillet à 16h à Paris, en amont de la marche solidaire organisée par l’association Droit au Logement (DAL), dont le départ était fixé à 17h.

 

« Les mêmes erreurs seront commises »

 

Ce qui s’est dit lors du point presse ? Les associations et organisations professionnelles constitutives du collectif n'ont eu de cesse de dénoncer les errements de la loi Elan, et les dangers dont celle-ci est porteuse, selon eux.

Pour Eric Wirth (Cnoa), « On rame à contresens ! La loi sur l'architecture de 1977 a été votée pour remédier aux erreurs nées de la Reconstruction. Les mêmes logiques sont aujourd'hui à l’œuvre et les mêmes erreurs seront commises. La France a été, et reste encore pour partie, un modèle pour la commande publique, dont beaucoup de pays souhaitent aujourd'hui s'inspirer ! »

Eric Wirth (à dr.), vice-président du CNOA, durant la manifestation, ce mardi 17 juillet. © JFD / le Moniteur

 

« La plus grande partie de la société ne se retrouve pas aujourd'hui dans la loi Elan, poursuit Pierre Chomette (Unsfa). La loi MOP n'est pas un caprice des architectes. Elle est garante de la qualité d'usage des constructions publiques. Si les députés sont, pour beaucoup, hors-sol ; les sénateurs, eux, sont sensibles à la qualité de leurs territoires... » Sera-t-il seulement entendu ?

 

« Insulte faite aux handicapés »

 

L'APF (Association des paralysés de France), de son côté, fustige une « concertation qui, si elle a eu lieu, ne veut pas dire accord »... L'accessibilité généralisée, telle qu'instituée par la loi de 2005, est aujourd'hui foulée aux pieds. « La loi Elan est une offense et une insulte faite aux handicapés » vitupère la représentante de l'APF. On ne saurait mieux dire. « C'est toute une population qui est ainsi stigmatisée par le projet de loi ».

Lors de la manifestation. © JFD / le Moniteur

 

Le DAL (Droit au logement) est encore plus vindicatif, par la voix de son leader historique, Jean-Baptiste Eyraud : « Elan est une loi antipauvres, qui criminalise les squatters et les victimes des marchands de sommeil. Elle précarise les plus démunis, avec le bail mobilité et le bail non reconductible. Elle brade les HLM, détricote l'encadrement des loyers et condamne la loi SRU. C'est une attaque frontale, assortie de mesures d'exception inadmissibles pour la Guyane et Mayotte ».

« Le gouvernement a perdu le sens de ce que peut-être l'intérêt public » déplore pour conclure Eric Wirth, avant que les uns et les autres se dirigent vers le rassemblement prévu à la station de métro Odéon pour, ensuite, converger vers le Sénat, en toute fin d’après-midi.

 

(*) Le collectif rassemble : l’association des paralysés de France (APF), le Groupement pour l’insertion des personnes handicapées (GIPH), la Confédération nationale du Logement (CNL), Droit au Logement (DAL), des ONG ("Sites et Monuments" ; "France Nature et Environnement"), des organismes professionnels et syndicaux : fédération nationale des CAUE, Conseil national de l'Ordre des architectes (Cnoa), Union des architectes (Unsfa), Syndicat de l’architecture, Syndicat national des entreprises de second œuvre du Bâtiment (SNSO), ainsi que l’Union nationale des étudiants en architecture et paysage (Uneap).

 

Les opposants au projet de loi Elan continuent de se mobiliser aussi sur Twitter

Les organisateurs du rassemblement donnaient de la voix sur Twitter depuis mardi matin. Sélection.

 

 

 

 

 

Commentaires

Loi Elan : architectes, ONG... nouvelle journée de (forte) mobilisation

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur