En direct

Loi Elan : les architectes restent mobilisés
Hémicycle du Sénat. Le projet de loi Elan arrive en séance publique le 16 juillet. - © © DR

Loi Elan : les architectes restent mobilisés

F.M., avec AFP |  le 09/07/2018  |  ArchitectureBâtimentConseil régional des architectes d'Ile-de-France (Croaif)Conseils régionaux de l'ordre des architectes (CROA)Loi Elan

La profession ne décolère pas contre ce texte qui restreint leur rôle dans le logement social, et insiste sur les risques en matière de qualité des bâtiments. Un lobbying qui porte peu ses fruits pour le moment. Le texte passe en séance publique au Sénat à partir du 16 juillet.

Le projet de loi pour l'Evolution du logement, de l'aménagement et du numérique (Elan) sera examiné en séance publique au Sénat à partir du 16 juillet, après avoir été adopté par la commission des affaires économiques de la chambre haute, la semaine dernière, qui l’a en partie amendé. Les architectes, toujours mobilisés contre le texte, y voient une nouvelle fenêtre de tir pour faire entendre leurs arguments sur ce texte qui vise à « construire mieux, plus vite et moins cher ».

 

« Beaucoup d’inquiétudes »

 

La profession ne digère toujours pas un dispositif qui rend moins systématique leur rôle dans le logement social, au point de prévoir une "catastrophe" en matière de qualité des bâtiments. "On a (...) beaucoup d'inquiétudes" même si "après l'inquiétude il y a aussi l'espoir", déclarait jeudi Christine Leconte, présidente du Conseil régional de l'Ordre des architectes d'Ile-de-France (Croaif), ouvrant le bal annuel de la profession à Paris, au couvent des Récollets près de la gare de l'Est.

Derrière la musique latino et les conversations enjouées, la fête se tenait dans un contexte particulier: les architectes combattent, pour l'heure sans succès, le projet de loi du gouvernement sur le logement.

 

Le spectre des majors

 

"C'est une catastrophe qualitative", renchérit Denis Dessus, président de l'Ordre des architectes, au sujet de mesures qui touchent essentiellement au logement social. Pour mémoire, au moment de lancer la construction de logements, les bailleurs sociaux n'auront plus à organiser un concours d'architecture, comme c'est actuellement le cas pour certaines opérations.  Le texte leur [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Loi Elan : les architectes restent mobilisés

Votre e-mail ne sera pas publié

Jean-Philippe Donzé

10/07/2018 11h:17

""Certains bailleurs sociaux peuvent se dire ‘moi j'ai un architecte en mon sein’", répétait début juillet Julien Denormandie, secrétaire d'Etat à la Cohésion des Territoires, sur France Culture, rappelant qu'il faut payer tous les participants à un concours. "La relation que (le bailleur) aura avec l'architecte, c'est lui qui la définira." Encore une fois, nous avons la démonstration que J. Denormandie ne connait même pas les textes qu'il prétend vouloir améliorer ! Moins de 10% des opérations lancées par les bailleurs sociaux passent par un concours actuellement. Toutes les autres échappent déjà à l'obligation de concours ! Seules les plus importantes (au-delà de 40 à 50 logements) relèvent de la procédure de concours avec un jury composé d'élus, de représentant du maître d'ouvrage et de la maîtrise d'œuvre, d'utilisateurs et/ou de citoyens, pour permettre un choix éclairé du meilleur projet. Quoi de plus normal et démocratique ? Et quoi de plus normal que d'indemniser quelqu'un dès lors qu'on lui demande une prestation ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX