En direct

Loi d’orientation sur les mobilités: 27,7 milliards d’euros promis et financés en dix ans
La ministre des Transports, Elisabeth Borne (au centre), ici le 24 août, lors d'une visite sur le chantier de la future gare Nîmes-Pont-du-Gard. - © Compte Twitter Elisabeth Borne

Loi d’orientation sur les mobilités: 27,7 milliards d’euros promis et financés en dix ans

Jessica Ibelaïdene |  le 11/09/2018  |  MobilitéRéglementationDroit de la constructionInfrastructuresGouvernement

Le ministère des Transports a dévoilé, ce 11 septembre, le volet programmation de la future loi d’orientation sur les mobilités. C’est un juste milieu entre les scénarios 1 et 2 qui a finalement été retenu. En d’autres termes, les moyens augmenteront, mais pas autant que l’avait espéré le secteur des infrastructures.

Près de 28 milliards d’euros en dix ans, dont 13,4 Mds € d’ici à la fin de ce quinquennat. C’est le montant que l’Etat prévoit d’investir dans les transports. C’est en tout cas l’enveloppe qu’il inscrira dans le volet programmation de la loi d’orientation des mobilités (LOM), dont la présentation complète est attendue pour octobre.

Après quinze mois de travaux, de concertation, de discussions parfois musclées avec Bercy, et d’innombrables reports, le ministère des Transports a présenté ce mardi 11 septembre au Conseil d’orientation des infrastructures (COI) la trajectoire financière pour les dix prochaines années. S’appuyant sur les recommandations formulées par le COI en février, et les audits commandés pour évaluer l’état des infrastructures et les besoins, le ministère a tenté de trouver un juste milieu.

En effet, la trajectoire fixée s’inscrit entre deux scénarios : le premier, qui prévoyait des moyens constants (2,4 Mds € par an), et le second, qui permettait d’assurer le renouvellement et de préparer l’avenir (3 Mds € par an). « Avec 13,4 Mds€ d’investissements prévus entre 2018 et 2022, puis 14 Mds € jusqu’en 2027, l’enveloppe augmente malgré tout de 40% par rapport au quinquennat précédent, se défend le ministère. On peut toujours faire davantage, mais peu de programmes ministériels ont déjà la chance de bénéficier d’une telle augmentation des moyens ».

300 millions d’euros en plus en 2019; 500 millions par an à partir de 2020

Pour 2019, et avant même le vote de la LOM, il sera proposé au Parlement de voter une augmentation du budget de l’Agence de [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Loi d’orientation sur les mobilités: 27,7 milliards d’euros promis et financés en dix ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur