En direct

Logements sociaux Mésolia Habitat accélère sa production

FLORENCE BORD |  le 18/09/2008  |  Commande publiqueLogementLogement socialEnergies renouvelablesAménagement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Commande publique
Logement
Logement social
Energies renouvelables
Aménagement
Gironde
Energie
Immobilier
Architecture
Réglementation
Réglementation des marchés privés
Valider

« Nous calquons notre développement sur le besoin des territoires et aussi des Girondins, par exemple, nous relançons des opérations pour partie en accession », note Arnaud Lecroart, directeur général de Mésolia Habitat, nouveau nom de Maison Girondine depuis le 17 septembre.

En 1969, la société coopérative de production d’HLM Toit Girondin a créé la SA d’HLM La Maison Girondine (40 millions d’euros de chiffre d’affaires). En 2001, Guyenne Habitat s’est constituée avec l’arrivée de la SA HLM du Libournais, désormais Soliance Habitat et de la SA HLM de la Dordogne, Perigordia Habitat. Aujourd’hui, le groupe Toit Girondin chapeaute l’ensemble de ces entreprises sociales de l’habitat qui, à l’instar de La Maison Girondine, changent de nom dans une perspective plus offensive de construction et de gestion de logements sociaux.

Le parc du groupe est composé de 13 000 logements âgés en moyenne de 20 ans, dont 8 000 gérés par Mésolia Habitat et essentiellement situés dans l’agglomération bordelaise et autour du bassin d’Arcachon. Après plusieurs années de production comprise entre 80 et 100 logements, l’effort s’intensifie avec en 2007, près de 300 logements produits et une estimation de 400 logements pour 2008.

Depuis 1984, le groupe Toit Girondin est adossé au groupe Arcade, actionnaire à 49,9 %. La SA équilibre sa production entre petits programmes individuels ou collectifs et grosses opérations s’inscrivant dans le cadre du renouvellement urbain ou dans des programmations ZAC. « Nous ne sommes pas seulement des promoteurs, plutôt des contributeurs à l’aménagement. Le contexte urbain est une condition dont nous tenons compte », précise Arnaud Lecroart. Tout comme la recherche du foncier très liée à la question de la localisation.

Travailler en équipe projet

Pour l’entreprise sociale pour l’habitat, les relations avec la maîtrise d’œuvre s’avèrent déterminantes. « Lors de la consultation, le choix de l’architecte est essentiel. Il faut le bon architecte en face de la bonne opération. Les contacts initiaux permettent de créer la meilleure équipe formée dès le départ avec les bureaux d’études notamment », ajoute-t-il.

En outre, Mésolia Habitat intègre une démarche développement durable tout programme confondu (production, réhabilitation, maintenance). Les solutions énergétiques (panneaux solaires, chaudières bois, isolation extérieure…) font partie de la stratégie du groupe. A ce titre, l’objectif 2008 est de réaliser 70 % de la production en RT 2005 – 10 %. « Même si ces options renchérissent le coût des opérations, il en va de notre responsabilité », poursuit Arnaud Lecroart. Et côté coût de production, la SA enregistre depuis deux ans une augmentation de 20 %. En sortie, le prix du m2 se situe entre 1 600-1 700 euros en incluant prix du foncier, travaux et honoraires. « Au-delà, on ne peut pas suivre malgré les aides des collectivités (CUB, conseil général), de l’Etat et 10 % de fonds propres injectés. »

En revanche, après des années de difficultés pour fidéliser les entreprises, une évolution se dessine. « Nous assistons à un retour des entreprises, sans doute une conséquence du recul de la promotion privée », termine-t-il.

CONTACT

Arnaud Lecroart, directeur général. Tél. : 05.56.11.50.24.www.mesolia-habitat.fr

DESSIN - MO Maison Girondine.eps
DESSIN - MO Maison Girondine.eps - © Cabinet Artotec
Projets 2008-2009

Lormont/Génicart-La Ramade : 125 logements – programme de renouvellement urbain en cours, livraison à l’automne 2009.

Gradignan : opération globale de 400 logements, dont 229 logements (PLUS et accession), stade PC, travaux en 2009. L’autre partie en promotion privée.

Bordeaux/Berge du Lac : première tranche lancée en 2009 pour 50 à 80 logements.

ZAC Bègles centre-ville : 30 logements collectifs, stade PC, travaux en 2009.

ZAC Bordeaux-Capucins : 60 logements (moitié locatif – moitié accession), stade PC, travaux en 2009. Opération en partenariat avec Bouygues.

ZAC de Floirac : 150 logements, dont une partie en promotion privée.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur